PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Vulnérabilité des eaux souterraines à la pollution dans la ville de Dschang, Ouest-Cameroun

Franck Fabrice Mba, Emile Temgoua, Philippe Dupont Kengne, Serge Natheu Kamhoua

Abstract


Les populations de Dschang, ville moyenne de l’Ouest Cameroun, s’alimentent en eau principalement à travers les forages, les puits, les sources, les cours d’eau qui, malheureusement, ne présentent pas toujours l’eau de bonne qualité. Cette étude avait pour but d’évaluer la vulnérabilité des eaux souterraines à la pollution dans cette ville. La nature et l’origine des polluants ont été déterminées. Le sens de circulation des eaux souterraines a ensuite été déterminé avec la méthode DRASTIC, permettant ainsi d’évaluer le mode de transport et de propagation des polluants. Les résultats ont révélé que la circulation des eaux dans le sol est diffuse dans les zones à niveau topographique élevé et concentrique dans les zones à niveau topographique bas. Les eaux circulent dans la ville de Dschang selon les orientations NW - SE, N - S, NE - SW pour se concentrer à l’exutoire au SW, au niveau de l’escarpement de Foréké-Dschang. Les pressions anthropiques (ouvrage d’assainissement, agriculture urbaine) sont les principaux agents qui dénaturent la qualité des eaux. Les indices de vulnérabilités des eaux souterraines dans la ville de Dschang et ses environs varient de « faible » à « élevé » selon les conditions naturelles du milieu d’étude et la prise en compte de l’influence des activités anthropiques dans la zone. Ceci est confirmé par les teneurs des paramètres physico-chimiques et bactériologiques des eaux qui ne respectent pas toujours les normes. Cette étude permet de proscrire la réalisation des ouvrages hydrauliques sur les lignes de crêtes dans les zones topographiques élevées et le long des cours d’eaux suivant les points topographiques les plus bas dans les vallées drainées ou non.

© 2019 International Formulae Group. All rights reserved

Mots clés: Eau souterraine, activités anthropiques, pollution, vulnérabilité, Dschang, Cameroun

English Title: Vulnerability of groundwater to pollution in the city of Dschang, West Cameroon

English Abstract

The populations of Dschang, a middle-class city in western Cameroon, collect water mainly from boreholes, wells, springs and waterways, which, unfortunately, do not always have good quality water. The purpose of this study was to assess the vulnerability of groundwater to pollution in the city of Dschang. The work consisted in first determining the direction of groundwater circulation via the DRASTIC method in  order to evaluate the mode of transport and propagation of pollutants according to their nature and their origins. The results revealed that the circulation of water in the soil is diffuse in topslope and concentric in the downslope. The NW - SE, N - S, and NE - SW major flow directions intersect at SW, where they concentrate and then circulate to partially discharge at the Foréké - Dschang escarpment by emergence. The physicochemical and bacteriological quality of the city's waters is degraded by anthropic pressures (poor condition of the sanitation utilities, urban agriculture). The vulnerability of groundwater in and around Dschang varies from '' low '' to '' high '' in relation to anthropogenic pressures. Hence the installation of hydraulic infrastructures at the top of the high areas of the city is disadvantageous, because the circulation of groundwater is diffuse and likewise, it is preferential areas of protection and conservation to promote the recharge of groundwater. The location of these structures is also unfavorable in the lower zone because the circulation of the aquifers is concentric and close to the topographic surface.

© 2019 International Formulae Group. All rights reserved

Keywords: Groundwater, anthropogenic activities, pollution, vulnerability, Dschang, Cameroon




AJOL African Journals Online