Evaluation de la toxicité d’un aphrodisiaque ivoirien d’origine naturelle (aphro) chez le rat

  • Moussa Gbogbo
  • Rufin Yao Kouadio
  • Félicité Tano-bla Aboli
  • Mama Kone
  • Elisée Kouassi Kporou
  • Paul Angoué Yapo

Abstract

L’usage des plantes à des fins thérapeutiques est très ancien. De nos jours encore, elles sont utilisées par une frange partie de la population mondiale. La présente étude avait pour objectif d’étudier les effets toxiques de l'administration subaiguë d'un phytomédicament ivoirien Aphro vendu sur les marchés chez le rat Wistar albinos. Pour ce faire, le phytomédicament Aphro a été administré quotidiennement par voie orale à trois lots de rats, aux doses de 5,75 ; 11,5 et 23 mg/kg de poids corporel et cela pendant 28 jours. Le taux de croissance des rats, les paramètres hématologiques et biochimiques sanguins ont été étudiés. Les résultats de cette étude ont révélé qu’aux doses de 5,75 ; 11,5 et 23 mg/kg de poids corporel, le phytomédicament ne modifie pas de façon significative le taux d’accroissement de la masse corporelle et les paramètres hématologiques constitués du taux de globules rouges, de globules blancs, de plaquettes sanguines et le taux d’hémoglobine. Par ailleurs, des marqueurs hépatiques et lipidiques sériques des rats traités n'ont pas été perturbés par l’administration du phytomédicament comparativement au lot témoin. En revanche, la créatinine, l’un des marqueurs rénaux étudiés a connu une augmentation significative (p < 0,05) chez les rats traités avec le phytomédicament aux doses de 11,5 et 23 mg/kg de poids corporel par rapport au lot témoin. Cette étude a permis de montrer que l’usage prolongé et à doses élevées de Aphro pourrait entraîner des effets nocifs sur les reins.

 

English title: Assessment of the toxicity of an ivoirian natural aphrodisiac (aphro) on rat

The use of plants for therapeutic purposes is very old. Even today, they are used by a part of the world population. The objective of the present study was to evaluate the toxic effects of the subacute administration of an ivorian phytomedicine Aphro sold in the markets in the albino Wistar rat. To do this, the phytomedicine Aphro was administered orally daily to three batches of rats, at doses of 5.75; 11.5 and 23 mg/kg of body weight for 28 days. Rats' growth rate, blood haematological and biochemical parameters were studied. The results of this study showed that at doses of 5.75; 11.5 and 23 mg/kg of body weight, the phytomedicine does not significantly modify the rate of increase in body mass and the hematological parameters consisting of the level of red blood cells, white blood cells, blood platelets and the level hemoglobin. Furthermore, hepatic and serum lipid markers of the treated rats were not disturbed by the administration of the phytomedicine compared to the control group. In contrast, creatinine, one of the renal markers studied, experienced a significant increase (p <0.05) in rats treated with the phytomedicine at doses of 11.5 and 23 mg / kg of body weight compared to the batch witness. This study showed that prolonged use and in high doses of Aphro could cause harmful effects on the kidneys.

Published
2021-11-19
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631