PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Effet de la densité, de l’âge et des groupements végétaux de sous-bois sur la vigueur des plantations privées de teck (Tectona grandis L.f.) gérées en régime de taillis au sud-Bénin (Afrique de l’Ouest)

ASI Yevide, JC Ganglo, RL Glele-kakai, CDE Canniere

Abstract


L’effet de l’âge, du nombre de rejets par souche et des groupements végétaux de sous-bois sur la croissance du teck (Tectona grandis L.f) a été étudié dans les plantations privées gérées en régime de taillis dans le département de l’Atlantique au sud du Bénin. Cette étude est basée sur un essai factoriel à trois facteurs dont la phytocénose, l’âge et le nombre de rejets par souche. Le Modèle Linéaire Généralisé a été utilisé pour étudier les effets des différents facteurs sur les accroissements moyens annuels en diamètre, en hauteur et en surface terrière des plantations privées de teck. Cette analyse est suivie du test de Student Newmann-Keuls (SNK) pour comparer les moyennes des facteurs. Comme principaux résultats, on peut noter que la croissance du teck diminue avec l’âge (3,31 à 1,20 cm/an ; 3,62 à 1,66 m/an). Les meilleurs accroissements en diamètre et en hauteur ont été observés pour les traitements conservant deux rejets par souche (1,42 à 3,31 cm/an et 1,80 à 3,60 m/an suivant les âges). Les teckeraies des phytocénoses à Chromolaena odorata - Panicum maximum, à Dichapetalum madagascariense - Cnestis ferruginea et à Mallotus oppositifolius - Macrosphyra longistyla présentent les meilleurs accroissements en diamètre et en hauteur.



http://dx.doi.org/10.4314/ijbcs.v5i3.72265
AJOL African Journals Online