Evaluation de la toxicité de cinq plantes antiasthmatiques de la médecine traditionnelle ivoirienne

  • AG Irie-N'guessan
  • BJ Kablan
  • NG Kouakou-Siransy
  • V Leblais
  • P Champy

Abstract

Les feuilles de Boerhavia diffusa Linn. Sp. (Nyctaginaceae), Baphia nitida Lodd., Cassia occidentalis Linn. Sp., Desmodium adscendens (Sw.) DC. et l’écorce de racines de Dichrostachys cinerea (L.) Wight et
Arn. (Fabaceae) sont traditionnellement utilisées pour traiter l’asthme en Côte d’Ivoire. Les propriétés antispasmodiques de quatre extraits totaux (décocté, hydro-alcoolique, méthanolique et chlorométhylénique) de
ces substances végétales sur la musculature lisse du tractus respiratoire ont précédemment été montrées sur la trachée isolée de souris, justifiant certainement leur usage antiasthmatique en médecine traditionnelle. La
présente investigation a consisté en l’étude de la toxicité de ces extraits totaux de plantes. Les tests de cytotoxicité réalisés in vitro sur cellules KB en culture ainsi que les tests in vivo chez la souris avec des doses similaires aux concentrations testées sur la trachée isolée n’ont pas mis d’effets toxiques en évidence à ces doses, suggérant une certaine sécurité d’emploi de ces substances végétales dans le traitement traditionnel de l’asthme.
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631