Etude in vitro de l’effet des tanins de Newbouldia laevis et de Zanthoxylum zanthoxyloïdes sur la migration des larves infestantes de Haemonchus contortus

  • PA Olounlade
  • MS Hounzangbe-Adote
  • EVB Azando
  • TB Tam Ha
  • S Brunet
  • C Moulis
  • N Fabre
  • I Fouraste
  • H Hoste
  • A Valentin

Abstract

Dans le but d’aborder le mécanisme d’action des extraits acétoniques et éthanoliques de Newbouldia laevis (Bignoniaceae) et de Zanthoxylum zanthoxyloïdes (Rutaceae), leur effet inhibiteur a été évalué in vitro sur la migration larvaire de Haemonchus contortus. Le test d’inhibition de la migration larvaire (LMI) a été appliqué sur les larves infestantes (L3), âgées de 2 à 3 mois incubées avec des extraits végétaux à différentes concentrations : 150, 300, 600 et 1200 μg/mL mis ou non en contact avec la polyvinylpolypyrrolidone (PVPP). Un témoin négatif (tampon PBS) a été inclus dans chaque test. L’observation sous microscope et le dénombrement des L3 ayant migré par rapport au nombre total de larves déposées dans l’insert ont permis de calculer le taux de la migration larvaire. Les extraits de Newbouldia laevis et de Zanthoxylum zanthoxyloïdes inhibent in vitro la migration larvaire de Haemonchus contortus. Cet effet est dose-dépendant (p<0,001). Les extraits hydroéthanoliques ont eu plus d’effet surtout aux fortes doses. Le contact des extraits des plantes avec la polyvinylpolypyrrolidone (PVPP) annule tout ou une partie de l’effet anthelminthique des extraits. Ces résultats suggèrent que l’inhibition de la migration larvaire est en partie due à l’action des tanins. Le pourcentage d’inhibition dû aux tanins est de 28,60% quel que soit la plante et quel que soit le solvant d’extraction.

Keywords: Haemonchus contortus, migration larvaire, tanins, Zanthoxylum zanthoxyloïdes, Newbouldia laevis, Bénin

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631