Mononeuropathie multiple dans le cadre d’une forme sévère d’infection par le virus H1N1

  • V Kumako
  • D Kombate
  • O Fontaine
  • E Cassar
  • E Aazabou
  • M Almoussawi
  • C Berger
  • N Andre-Obadia
  • PM Gonnaud
Keywords: H1N1, Mononeuropathie multiple, EMNG.

Abstract

Introduction : Les atteintes neurologiques périphériques liées aux virus de la grippe saisonnière sont bien connues. Par contre durant la pandémie de la grippe A H1N1, les atteintes périphériques ont été très peu rapportées. Nous rapportons un cas d’atteinte périphérique plurifocale concomitante d’une infection sévère par le virus H1N1.
Observation : Il s’agit d’une patiente de 42 ans hospitalisée pour une infection à grippe A H1N1 compliquée d’une pneumopathie hypoxémiante ayant nécessité un transfert en réanimation. A son réveil, il a été constaté une tétraparésie et une atteinte multiple des paires crâniennes. L’ENMG avait noté une mononévrite multiple axonale touchant aussi le nerf médian gauche, sans anomalies plus diffuses comme on l’aurait observé dans un processus inflammatoire démyélinisant. Il n’avait pas été documenté d’autre étiologie, notamment infectieuse, ni de carence vitaminique. L’étiologie infectieuse liée au virus H1N1 était donc la plus probable. Les différents contrôles ENMG à 3 et 9 mois ont noté qu’Il n’y avait plus d’atteinte neurogène très significative dans les muscles dépendant du médian.
Discussion : bien que l’imputabilité de l’atteinte périphérique au virus H1N1 soit difficile, l’absence d’autres causes potentielles suggère que la neuropathie périphérique soit très probablement due au virus H1N1.
Conclusion : Cette observation suggère que l’infection à H1N1 peut se compliquer d’atteintes neurologiques périphériques touchant même les paires crâniennes.

Mots clés : H1N1, Mononeuropathie multiple, EMNG.

English Abstract
Mononeuropathy multiplex in a severe h1n1 infection We present a case of a 42 years old woman who presents a mononeuropathy multiplex during severe acute H1N1 infection. She was admitted because of flu complicated of pneumopahy with hypoxemia. She was transfer in the intensive word. After intensive care she presents tetraparesia with cranial nerves attempt. The nerve conduction and the electromyography showed mononeuropathy multiplex of cranial nerves (left IX, X, XI and XII) and the left median. The H1N1 serology was positive. The study of the cerebral fluid was normal. The HIV, HBV and HBC serologies were negative. The Lyme disease test was negative. The control of nerve conduction and the electromyography at 3 and 9 month chow a good outcome. Even though it is difficult to attribute this mononeuropathy of the cranial nerves and the left median to the H1N1 infection, there was any other cause explaining this peripheral neuropathy. This case report suggests that mononeuropthy multiplex with cranial nerves attempt can complicate a H1N1 infection

Keywords: H1N1, mononeuropathy multiplex, electromyography

Published
2015-01-22

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651