Prevalence du cancer de la prostate a l’autopsie chez le noir africain : a propos d’une serie de 81 cas / prevalence of prostate cancer in black african men: about 81 cases

  • TM Kpatcha
  • T Anoukoum
  • T Darre
  • G Botcho
  • A Sarr
  • W Gaye
  • AK Ndoye
  • BA Diagne
Keywords: Adénocarcinome, prostate, autopsie, prévalence, noir, africain

Abstract

Objectifs : Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent de l’homme de plus de 50 ans dans les pays occidentaux. En Afrique le bas niveau de médicalisation et les difficultés à l’accès des services de santé rendent cette affection moins connue et le diagnostic tardif, parfois même non diagnostiquée. Le but de cette étude était de déterminer la prévalence du cancer de prostate non diagnostiqué au décès du sujet à Dakar.
Matériels et méthodes : Nous avons ainsi réalisé des autopsies sur 81 cadavres de race noire, d’âge compris entre 20 et 90 ans, décédés d’une cause non tumorale. Pour chaque cadavre, nous avons procédé à une prostatectomie totale. Les paramètres suivants étaient appréciés : âge au décès, poids de la pièce, aspect macroscopique, lésions histologiques.
Résultats : L’âge moyen des sujets était de 48,8 ans+-/10,7 ans. Le poids moyen des pièces d’autopsies était de 39,09g +/- 9,5g. L’adénocarcinome a été retrouvé sur 21 pièces (25,92%). Les prévalences étaient de 21,42 % pour la 4ème décennie, 40% pour la 5ème et 66,66% pour la 9ème décennie. Les lésions de néoplasie intra épithéliale étaient présentes sur 7 prostates (8,64%). Les prévalences étaient respectivement de 5% pour la tranche de 20-29 ans, 28% pour la tranche 30 -39 ans et 13,33% pour la tranche 40-49 ans. L’adénome de prostate a été observé sur 18 pièces (22.2% des cas prélevés). La tranche d’âge la plus représentée était celle des 60-69 ans avec 6 cas.
Conclusion : Au total, les lésions d’adénocarcinome prostatique et de néoplasie intra épithéliale concernait les hommes africains jeunes dont une proportion non négligeable était non diagnostiquée. Ainsi, l’âge de début du dépistage du cancer de la prostate en Afrique devrait être réévalué et abaissé. Il pourrait ainsi être débuté dès la 4ème décennie (30-39 ans).

Mots clés : Adénocarcinome, prostate, autopsie, prévalence, noir, africain

Objectives: Prostate cancer is the most frequent cancer of male over 50 years in developed countries. In Africa, that diesis is unknown by most of the population; due to the low level of medicalisation. The goal of our study was the determination of the prevalence of prostate cancer among male death population in Dakar.
Material and methods: We did autopsy of 81 black men bodies, the age was between 20 and 90 years. Those people had non tumoral-death; accidently death was the most frequent. Radical prostatectomy has been done on each body and the following parameters was appreciated: age, prostate weight, macroscopic characteristics, histological lesions
Results: The middle age of our patients was 48, 8 years +/-10.7 ans. The prostates had middle weight of 39.09 g +/- 9.5 g. Adenocarcinoma has been discovered on 21 prostates (25.92%). Prevalence was respectively 21, 42%; 40% and 66, 66% for the fourth, fifth and ninth decades. Intraepithelial neoplasia (PIN) was present on 7 prostates (8.64%) and prevalence was 5% for 20-25 years tranche, 28% for 30-39 years, 13.33% for 40-49 years. Prostate hyperplasia has been observed on 18 necropsy pieces (22.2%). The most representative ages were between 60 and 69 years.
Conclusion: In conclusion prostatic adenocarcinoma and prostatic intraepithelial neoplasia are present such on young African people and an important part is not discovered. The individual screening should begin during the fourth decade.

Key words: Adenocarcinoma, prostate, autopsy, prevalence, black, African.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651