Fractures de la patella: aspects epidemiologiques, therapeutiques et evolutifs au chu so

  • A Abalo
  • B Biramah
  • B Bakrigah
  • K Amakoutou
  • A Walla
  • YE James
  • A Dossim
Keywords: Fractures, patella, traitement, score de BOSMAN, Afrique, Togo.

Abstract

Objectif : Déterminer la fréquence et évaluer la prise en charge des fractures de la patella dans le service de Chirurgie orthopédique et traumatologique du CHU Sylvanus Olympio.
Patients et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective longitudinale descriptive de janvier 2007 à Décembre 2010 portant sur les aspects épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques des fractures de la patella, soit une période de 4 ans. Les patients aux dossiers incomplets ou non retrouvés n’ont pas été inclus.
Résultats : Durant la période d’étude, 62 patients ont été hospitalisés dans le service de Chirurgie orthopédique et traumatologique du CHU Sylvanus Olympio. 49 cas ont été inclus. La fréquence était de 12 cas en moyenne par an. Le sexe ratio était de 3,08 et l’âge moyen de 35,9. Les accidents de la voie publique représentaient l’étiologie la plus marquée (89,5%), suivis des accidents domestiques (5,3%). Le mécanisme était direct dans la majorité des cas (79,6%). Le côté droit a été plus atteint que le côté gauche. Les fractures interrompant l’appareil extenseur étaient les plus représentées (93,88%). 42,86% des cas étaient des fractures ouvertes, avec une prépondérance du type I de CAUCHOIX et DUPARC. Dans 40,8% des cas, il existait des lésions traumatiques associées, essentiellement les fractures du membre inférieur homolatéral. Le traitement était le plus souvent orthopédique (53,06%), contre 28,9% de prise en charge chirurgicale. 82,6% des patients opérés avaient bénéficié d’un haubanage. La durée moyenne d’hospitalisation était de 25 jours. Un cas (2,04%) d’infection secondaire, et 3 cas (6,12%) de raideur du genou ont été recensés. Les résultats fonctionnels ont été évalués selon le score clinique de BOSMAN. 79,6% des patients avaient d’excellents et bons résultats. 20,4% des cas avaient de mauvais résultats et étaient dans la majorité des cas traitées de façon orthopédique. 85,72% des patients ont consolidé normalement ; 5 cas (10,2%) ont évolué vers une pseudarthrose, et 2 cas (4,08%) vers un retard de consolidation. L’arthrose fémoro-patellaire a été enregistrée dans 10,2% des cas.
Conclusion : Les fractures de la patella sont rares au Togo. Le traitement orthopédique a été plus institué que le traitement chirurgical. Cependant, les résultats fonctionnels sont dans l’ensemble satisfaisants de même que les résultats radiologiques. Les résultats fonctionnels du traitement chirurgical sont meilleurs que ceux du traitement orthopédique.

Mots clés : Fractures, patella, traitement, score de BOSMAN, Afrique, Togo.

ABSTRACT

Objective: To determine the frequency and evaluate the management of fractures of the patella in the Department of Orthopaedic Surgery and Traumatology Hospital of Sylvanus Olympio.
Patients and methods: This was a descriptive retrospective longitudinal study from January 2007 to December 2010 on the epidemiological, clinical and therapeutic aspects of fractures of the patella, a period of 4 years. Patients with incomplete or no records found were not included.
Results: During the study period, 62 patients were hospitalized in the Department of Orthopaedic and Trauma Surgery CHU Sylvanus Olympio. 49 cases were included. The rate was 12 cases per year on average. The sex ratio was 3.08 and the average age of 35.9. Accidents highway represented the most pronounced (89.5%) etiology, followed by domestic accidents (5.3%). The mechanism was direct in the majority of cases (79.6 %). The right side was more affected than the left side. Fractures interrupting the extensor apparatus were the most represented (93.88 %). 42.86 % were open fractures, with a predominance of type I and CAUCHOIX DUPARC. In 40.8 % of cases, there were associated injuries, mainly fractures of the ipsilateral lower limb. Treatment was most often orthopedic (53.06 %), against 28.9% of surgical management. 82.6% of the operated patients had a guy. The average hospital stay was 25 days. One case (2.04%) of secondary infection, and 3 cases (6.12%) of knee stiffness were identified. The functional results were evaluated by clinical score Bosman. 79.6% of patients had excellent or good results. 20.4 % of cases had poor results and were in most cases treated orthopedic. 85.72 % of patients normally consolidated, 5 cases (10.2%) progressed to nonunion, and 2 cases (4.08%) to a delayed union. The patellofemoral osteoarthritis was recorded in 10.2 % of cases.
Conclusion: Fractures of the patella are rare in Togo. Orthopedic treatment was more established surgical treatment. However, the functional results are generally satisfactory as radiological results. Functional results of surgical treatment are better than those of conservative treatment.

Keywords: Fractures, patella, treatment, score Bosman, Africa, Togo.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651