La recherche de l’antigene D faible au Togo: etat des lieux

  • M Kolou
  • E Agbenu
  • K Koungbanwobougou
  • AM Dorkenoo
  • AR Issa Sabi
  • L Feteke
  • A Banla
  • AY Ségbéna
Keywords: RH, W1, système Rhésus, groupage sanguin, antiglobuline, transfusion sanguine, Rhesus system, blood grouping, antiglobulin, blood transfusion

Abstract

Objectif: La recherche de l’antigène rhésus D faible (RH:W1) n’étant pas systématique en routine au Togo sauf chez les donneurs de sang, nous avons réalisé un état des lieux de cette pratique.

Matériel et méthodes: Nous avons analysé à travers une étude transversale la recherche du RH:W1 par la méthode sérologique dans trois laboratoires publics : le Centre Hospitalier Universitaire Campus, l’Institut National d’Hygiène et le Centre National de Transfusion Sanguine. Parmi les 6737 groupages sanguins réalisés en six mois dans ces laboratoires, 612 dont le Rhésus D standard était négatif ont été inclus dans l’étude. Nous avons analysé en fonction du laboratoire, l’âge et le sexe des sujets, les phénotypes érythrocytaires, les réactifs et protocoles utilisés et le résultat de la recherche du RH:W1.

Résultats: Nous avons trouvé une grande hétérogénéité dans les réactifs et protocoles opératoires utilisés pour la recherche du RH:W1 d’un laboratoire à l’autre. Les mêmes disparités ont été observées au niveau des fréquences du RH:W1. La fréquence du RH:W1 était de 0% au Centre National de Transfusion Sanguine (0 sur 334), 4,8% à l’Institut National d’Hygiène (8 sur 166) et 0,9% au Centre Hospitalier Universitaire Campus (1 sur 112) correspondant à une fréquence globale de 0,13% en rapportant à l’ensemble de la population d’étude.

Conclusion: Les écarts observés dans les différents laboratoires d’étude au niveau des protocoles opératoires et des réactifs sont préjudiciables à une détection efficiente du RH:W1. Une optimisation s’avère indispensable dans cette pratique au Togo.

Mots clés: RH:W1, système Rhésus, groupage sanguin, antiglobuline, transfusion sanguine

English Title: Detection of weak D in Togo : inventory

English Abstract

Objective: Because the detection of weak D antigen (RH:W1) is not systematic in daily practice in Togo apart from blood donors, we aim to assess the features of this practice in Togo.

Material and methods: In a cross-sectional study, we analyzed the detection of RH:W1 using serological method in three public laboratories : Centre Hospitalier Universitaire Campus, Institut National d’Hygiène and Centre National de Transfusion Sanguine. Among the 6737 blood grouping made during six months in theses laboratories, 612 whose standard Rhesus D factor was negative have been included in this study. We analyzed by laboratory, the age and gender of subjects, erythrocyte phenotypes, reagents and protocols used, and the result of RH:W1 detection.

Results: We found a great heterogeneity in reagents and operating protocols used for RH:W1 detection from one laboratory to another. Similar disparities were observed with RH:W1 frequencies. RH:W1 frequency was 0% at Centre National de Transfusion Sanguine (0 of 334), 4.8% at Institut National d’Hygiène (8 of 166) and 0.9% at Centre Hospitalier Universitaire Campus (1 of 112) corresponding to an overall frequency of 0.13% in relation to the entire studied population.

Conclusion: The discrepancies observed in the studied laboratories through the operating protocols and reagents are detrimental to efficient detection of RH:W1. Optimization is essential in this practice in Togo.

Keywords: RH:W1, Rhesus system, blood grouping, antiglobulin, blood transfusion


Published
2016-05-03
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651