Le poststructuralisme et l’enseignement de l’Anglais, que nous revele la culture de la salle de classes? Reflexion sur l’instruction de l’Anglais, langue etrangere: le cas de l’Universite Felix Houphouët Boigny, Abidjan, Cote d’Ivoire

  • S Diarassouba
Keywords: structuralisme, poststructuralisme, approche écologique, pédagogie, didactique, production langagière, structuralism, poststructuralism, ecological approach, pedagogy, didactics, language output

Abstract

Le poststructuralisme comme model de pensée et reforme stratégique dans le monde de l’enseignement a été accueilli avec enthousiasme et ferveur dans les communautés éducatives, en général, et dans le monde universitaire, comme une révolution structurante. Mais en dépit des attentes et des espoirs suscités, son influence sur la qualité de l’éducation en général et sur l’enseignement/ apprentissage des langues étrangères n’est guère perceptible, en l’espèce dans la pratique de ces langues lors du discours social à proprement parler, entre autres considérations. Comment explique-t-on cette situation ? Que faire pour assurer de meilleurs lendemains ? Telles sont les interrogations auxquelles j’ai tenté d’apporter des éléments de réponse dans ma réflexion. Il ressort que non seulement la posture, la perception et l’attitude des principaux acteurs impliqués dans l’enseignement/apprentissage des langues étrangères n’ont pas varié, mais elles sont parfois plus étriquées par endroits qu’auparavant, avec pour corollaire une balkanisation dictée et consolidée par une standardisation et une chosification de celles-ci liées aux choix pédagogiques et/ou didactiques. Une approche innovante soutenue par une dynamique environnementale ou écologique, levain d’un pseudo changement paradigmatique, s’avère incontournable en vue d’améliorer d’une façon significative l’enseignement/apprentissage des langues étrangères en situation formelle.

Mots clés: structuralisme, poststructuralisme, approche écologique, pédagogie, didactique, production langagière

English Title: Poststructuralism and English teaching, what does the culture of the classroom reveal? Reflection on the instruction of English, foreign language: the case of University Felix Houphouët Boigny, Abidjan, Cote d'Ivoire

English Abstract

Post-structuralism as a school of thoughts and strategic reform in the world of education has been welcomed with enthusiasm and excitement in educational communities, in general, and in the academic world as a structuring revolution, in particular. However, despite expectations and hopes, its influence on the quality of education in general and on the teaching / learning process of foreign languages is hardly perceptible, particularly regarding the use of these languages in social discourses, among other considerations. How may this situation be explained? What to do to ensure better learning outcomes? These are the questions that I tried to answer in this project of study. It appears that not only have the posture, perception and attitude of the main actors involved in teaching / learning foreign languages not varied, but they are sometimes narrower and skewer here  and there than before. Consequently, a balkanization, dictated and consolidated by standardization and a commodification of these languages, largely because of pedagogical and / or didactic choices, has ensued. An innovative approach supported by environmental or ecological dynamics, the ferment of a pseudo paradigmatic shift, is essential in order to significantly improve the teaching / learning of foreign languages in formal situations.

Keywords: structuralism, poststructuralism, ecological approach, pedagogy, didactics, language output

Published
2017-07-24
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651