PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal de la Recherche Scientifique de l’Université de Lomé

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Syndrome nephrotique de l’adulte a propos de 39 cas suivis au service de nephrologie du CHU Sylvanus Olympio

K.A. Sabi, E.Y.M. Amekoudi, B Noto-Kadou-Kaza, S Abdoulkadri, W.M. Tia, J Vigan, C.M. Tsevi, G.K. Tona, H Ibrahim, A Mahamat, D.A. Gnionsahe

Abstract


Objectif: Décrire les aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs du syndrome néphrotique (SN) de l’adulte.

Méthodologie: Il s’agissait d’une étude rétrospective de 32 mois (janvier 2011- août 2013), portant sur 39 dossiers des patients néphrotiques vus en consultation au CHU Sylvanus Olympio de Lomé. Le syndrome néphrotique a été défini par une protéinurie supérieure à 3g/24h associée à une hypo albuminémie inférieure à 30g/l et une hypoprotidémie à 60 g/l.

Résultats: Il était ressorti de ce travail, une fréquence de 8,6 % de SN en consultation de néphrologie. Le sexe masculin était le plus représenté (64%), avec un sex- ratio de 1,78. L’âge moyen était de 34 +16,03 ans avec des extrêmes de 15 et 64 ans. La protéinurie moyenne était de 6,35 g/24H avec une albuminémie moyenne de 18g/l. Nous avons noté une prédominance du syndrome néphrotique impur dans 72 % des cas. La moitié des patients présentait une hypercholestérolémie et il y avait une insuffisance rénale dans 64% des cas au diagnostic. La recherche étiologique effectuée a retrouvé dans 10 cas (25,6 %) le VIH, dans 7 cas (17,9 %) un diabète, dans 3 cas (7,7 %) une drépanocytose et dans 2 cas (5,1 %) un lupus. La ponction biopsie rénale a été réalisé chez 2 patients avec comme lésion élémentaire retrouvé une glomérulonéphrite extramenbraneuse. La majorité des patients avait bénéficié du traitement par prednisone (56,4 %). 43,5 % des patient recevaient un traitement symptomatique avec les IEC. Le tiers des patients (13) ont évolué vers une insuffisance rénale chronique et parmi eux 6 vers le décès. Parmi les patients ayant reçu la corticothérapie au nombre de 22, la majorité (59,1 %) ont évolué favorablement dans la durée et 40,9 % sont restés corticodépendants.

Conclusion: Au Togo, le syndrome néphrotique chez l’adulte est majoritairement secondaire avec une évolution plutôt péjorative.

Mots clés: syndrome néphrotique ; protéinurie ; VIH ; Togo ; Afrique subsaharienne

English Title: Nephrotic syndrome of adult about 39 cases at Nephrology Departement of Sylvanus Olympio Teaching Hospital

English Abstract

This study aim to describe epidemiological, clinical and evolutionary aspects of adult nephrotic syndrome (NS). It was a retrospective study during 32 months (January 2011- August 2013) of 39 cases of nephrotic patients seen at the SylvanusOlympioTeaching Hospital in Lome. The nephrotic syndrome was defined by a proteinuria greater than 3 g/ 24h associated with a hypoalbuminémia less than 30 g / l and hypoprotidemia less than 60g/l.

The frequency of NS is 8.6%. The sex ratio was 1.78 and mean age was 34 years with extremes of 15 and 64 years. Mean proteinuria was 6.35 g / 24 H with an average albumin of 18 g / l. We noted a predominance of impure nephrotic syndrome in 72% of cases. Half of the patients had hypercholesterolemia and there was renal failure in 64% of the cases at diagnosis. In 10 cases (25.6%), the etiological research found HIV, in 7 cases (17.9%) diabetes, in 3 cases (7.7%) a sickle cell anemia and in 2 cases (5.1%) a lupus. Renal biopsy was performed in 2 cases with an extramenbranous glomerulonephritis as an elemental lesion. Most patients were treated with prednisone (56.4%). 43.5% of patients received symptomatic treatment with ACE inhibitors. One third of the patients (13) developed chronic renal failure, and 6 of them died. Of the patients receiving corticosteroid therapy at 22, the majority (59.1%) developed favorably over time and 40.9% remained corticosteroids.

Conclusion: In Togo, the nephrotic syndrome in adults is predominantly secondary with a rather pejorative evolution.

Keywords: nephrotic syndrome; Proteinuria; HIV; Togo; Sub-Saharan Africa




AJOL African Journals Online