Recherche d'autoanticorps antierythrocytaires chez des insuffisants renaux chroniques hemodialyses en Cote d'Ivoire

  • DP Akre
  • SR Dasse
  • SJ Seka
  • BL Siransy
  • MF Sombo
Keywords: Chronic failure renal, antierythrocytary, panel of erythroccytes

Abstract

The main goal of the study is to detect an antierythrocytary autoimmunization. This could participated to the mecanism of normachromia normocyteria chronic anemia to the patient’s who supper from chronic failure renal. Comb, test (direct and indirect) and papian test with a panel of there erythrocytes test from CNTS (Centre National de Transfusion Sanguin) – Abidjan were used to detect the autoantibodies to 75 dialysed chronic failure renal, received (or not) blood, from 18 to 71 years old, followed to the Centre d’hémodialyse du SAMU of Abidjan. Golbaly 53,3 % were immusized 45,45 % of the autoantibodies were IgG isotoype pooled incomplement type (31,31 %) and wixed type (9,1 %). 62,5 % were cold antibodies while 25 % were warm antobodies and 12,5 % bithermic. This antibodies could induce an autoimmune hemolytic anemia.

 

Les auteurs rapportent les résultats de la recherche d’autoanticorps antiérythrocytaires qui pourraient participer au mécanisme de l’anémie normochrome normocytaire que présentent constamment les insuffisants rénaux chroniques. Cette étude a inclus 75 insuffisants rénaux chroniques hémodialysés âgés de 18 à 71 ans, suivis au Centre d’Hémodialyse du SAMU d’Abidjan et ayant été transfusés ou non.
La détection des auto anticorps antiérythrocytaires a été faite par test de Coombs (direct - indirect) et test à la papaïne à partir d’un panel de 3 hématies tests fournies par le Centre National de Transfusion Sanguin (CNTS d’Abidjan). Globalement 53,3% des patients de notre série ont été immunisés avec production d’anticorps antiérytrocytaires. 45,5% des anticorps produits sont d’isotype IgG quand 31,31% de type complément et 9,1 % de type mixte (IgG – Complément). Ces autoanticorps ont présenté des activités thermiques différentes. Ainsi 62,5 % sont des anticorps froids quand 25 % sont des Ac chauds et 12,5 % des anticorps bithermiques agissant à froid et à chaud. Ces anticorps pourraient donc être responsables d’anémie hémolytique autoimmune qui entretiendrait l’anémie de type normochrome normocytaire développée par les insuffisants rénaux chroniques.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651