Communication interauriculaire (cia) chez l'enfant au Togo: Aspects epidemiologiques, diagnostiques et prise en charge.

  • F Damorou
  • K Matey
  • L Douti
  • B Balaka
  • E Goeh-Akue
  • K Kessie
  • B Soussou
Keywords: Intra-auricular communication, children, "Terre des Hommes", Togo.

Abstract

Contrary to developed countries, the CIA still pose a big diagnostical and therapeutical problem in developing countries. In Togo, some children, porters of CIA have benefited the humanitarian work of the "Terre des Hommes" (TDH). Our study has been done to evaluate the work done. Our aim is to study the epidemiological, diagnostical and take over of the CIA in Togo. It is about retrospective study of 41 files of the children less than 15 years old, porters of the CIA registered at the TDH from January 1990 to December 2002. The clinical, paraclinical, therapeutical and evolutive perimeters have been studied and the treatment of results have been done by computer. The CIA represents 29.08% of the congenital cardiopathys registered at the TDH. The sex-ratio is of 1.14%. The average age is of 4.5 years. The frequent reason of consultation is dyspnea at 32.22%. The systolic souffle, the base of heart enlarged and deviated at left and the deformation of the thorax have been the physical dominative signs respectively in 100%, 34.15% and 32% of cases. The CIA in our study was associated with CIV in 19.51% of cases and with the tetralogy of Fallot in 4.88%. We had found 92.68% of CIA ostium secundum. The ¾ of children had been transferred and received in majority by Swiss (70%) where surgical curative had been done (90%). The take over of the CIA in Togo is still a major problem that only the creation of cardiovascular surgical unit will remedy.

 

Contrairement au pays développés, la Communication Interauriculaire (CIA) pose encore d’énormes problèmes diagnostiques et thérapeutiques dans les pays en voie de développement. Au Togo, certains enfants porteurs de CIA ont bénéficié de l’oeuvre de bienfaisance de "Terre des Hommes" (TDH). Notre étude a été faite en vue d’évaluer le travail effectué. Nos objectifs étaient d’étudier les aspects épidémiologiques, diagnostiques et la prise en charge des CIA au Togo. Il s’agit d’une étude rétrospective de 41 dossiers d’enfants de moins de 15 ans porteurs de CIA et enregistrés à TDH de janvier 1990 à décembre 2002. Les paramètres cliniques, paracliniques, thérapeutiques et évolutifs ont été étudiés et le traitement des données a été fait par l’outil informatique. Les CIA représentent 29,08% des cardiopathies congénitales (CC) enregistrées à TDH. La sex-ratio est de 1,14. L’âge moyen est de 4,5 ans. La dyspnée était le motif de consultation le plus fréquent à 32,22%. Le souffle systolique, le choc de pointe étalé et dévié à gauche et la déformation thoracique ont été les signes physiques dominants respectivement dans 100%, 34,15% et 32% des cas. La cardiomégalie avait été observée dans 70,73% des cas. Les CIA de notre étude étaient associées aux CIV dans 19,51% des cas et à la T4 de Fallot dans 4,88%. Nous avions retrouvé 92,68% de CIA ostium secundum. Les trois quarts des enfants avaient été transférés et accueillis en majorité par la Suisse (70%) où une chirurgie curatrice avait été pratiquée (90%). La prise en charge des CIA au Togo reste un problème majeur que seule la création de chirurgie cardio-vasculaire remédierait.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651