PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal de la Recherche Scientifique de l’Université de Lomé

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Epidemiologie et Aspects Anatomo-Pathologique des Fractures du Femur a Lome

A Abalo, B Evegnon, G Ayouba, A Walla, W Agounke, A Dossim

Abstract


Objectifs : Déterminer l’incidence et les caractéristiques  anatomopathologiques du fémur prise en charge dans le service de traumatologie orthopédie du CHU Tokoin de Lomé.
Patients et Méthode : Il s’est agi d’une étude rétrospective fait sur les patients hospitalisés au service de traumatologie orthopédique du CHU-Tokoin pour fractures du fémur. Etude faite du 1er Janvier 2005 au 31 Décembre 2008. Le diagnostique est à la fois clinique et radiologique.
Résultats : Les fractures du fémur ont représenté 13,12% des patients reçus en consultation pour fracture de membre. Nous avons une prédominance masculine de sex-ratio de 1,31 L’incidence est de 3 cas pour 100.000 personnes. L’âge le plus touché était compris entre 18 et 35 ans. La moyenne d’âge est de 27 ans avec extrême 18 à 90 ans. Les sans emplois ont été plus touchées suivies de professions libérales (21%). Les tumeurs étaient les facteurs favorisants (60,60%). Les accidents de circulation étaient les principales causes de la genèse des fractures du fémur (68,18%). Ils sont suivis des accidents domestiques (11,70%), les accidents de travail (7,57%), les accidents de sport (2,65%) et autres (10,22%). Au niveau de l’extrémité supérieure, les fractures du col (40,90%) étaient plus représentées. Ils sont suivis des fractures de la tête fémorale (9,30%), les fractures des massifs trochantériens (9,11%). Les fractures de la diaphyse fémorale étaient de 50%, avec une prédilection au tiers moyen. Les fractures de l’extrémité inférieure ont représenté (9,10%) avec une prédominance des fractures supra condyliennes.
Conclusion : La majorité des fractures du fémur prises en charge au CHU Tokoin sont des fractures déplacées, à trait simple, et sont secondaires à un accident de la voie publique.

Mots clés : Fracture ; fémur ; accident de la circulation ; Afrique.

Objectives: To determine the incidence and pathological characteristics of the fractures of femur treated in Trauma Orthopaedic department of Tokoin teaching University of Lome.
Patients and Method: This was a retrospective study done on patients hospitalized in the orthopedic unit of CHU-Tokoin for fractures of the femur. The study was made from January 2005 to December 31st, 2008. The diagnosis is both clinically and radiologically.
Results: Fractures of the femur represented 13.12% of patients seen in consultation for a member fracture. We have a male-dominated sex ratio of 1.31. The incidence is 3 cases per 100,000 people. The most affected age was between 18 and 35. The average age is 27 years with extreme from 18 to 90 years. The unemployed were most affected followed by professionals (21%). The tumors were contributing factors (60.60%). Traffic accidents were the leading causes of the genesis of femoral fractures (68.18%). They are followed by domestic accidents (11.70%), work accidents (7.57%), sports accidents (2.65%) and others (10.22%). At the upper end, the neck fractures (40.90%) were more represented. They are followed by fractures of the femoral head (9.30%), fractures of the trochanter (9.11%). Fractures of the femoral shaft were 50%, with a predilection in the middle third. Fractures of the lower end represented (9.10%) with a predominance of supra condylar fractures.
Conclusion : The majority of fractures of the femur supported CHU Tokoin fractures are displaced, single-line, and are secondary to an accident from the public highway.

Key words : Fracture femur; traffic accident; Africa.




AJOL African Journals Online