Main Article Content

Nurses' knowledge of predictors of surgical wound breakdown among surgical patients in selected hospitals in Ondo state, Nigeria


M.I. Edward
O.S. Ajibade
O.O. Ajibade
K.A. Adepoju

Abstract

Background: Surgical wound infection has been a major problem that delays the recovery of a patient and increases the length of stay in  hospital. This exploratory study assessed the knowledge of nurses on surgical wound breakdown, identified the factors contributing to  surgical wound breakdown and perception of nurses on what promote wound healing in the surgical wards of UNIMEDTH and  postnatal ward of Mother and Child Hospital, Akure.


Method: The study adopted the descriptive, non-experimental research design. The study populations were nurses in the selected wards.  Total numbers of all nurses (70) in the selected wards were used for this research work and a self-structured questionnaire was  the instrument used to elicit information from respondents. Descriptive and inferential statistical method with the aid of Statistical  Product and Service Solutions (SPSS) version 23, frequency tables and bar chart were used to analyze data.


Results: Findings from the analysis revealed that 78.6% of nurses have good knowledge of surgical wound breakdown. 87.1% of the  respondents perceived that availability of materials for wound dressing is one of the factors that promote healing. Findings further  revealed that poor patients' nutritional habit or malnutrition among others played a vital role in surgical wound breakdown.


Conclusion:  Nurses have good knowledge of predictors of surgical wound breakdown and in addition they have positive perception of what promote  surgical wound healing. It is believed that will have positive impact on the nursing intervention towards patients in these categories to  promote wound granulation with first intention and without complications. It is therefore recommended that the surgical wound care nurses should monitor the course of wound healing, encourage adequate nutrition, avoid wound complications, and treat properly if  difficulties emerge as part of trauma and post-operative rehabilitation


 


French title: Connaissances des infirmières sur les prédicteurs de répartition des plaies chirurgicales chez les patients chirurgicaux dans des hôpitaux sélectionnés de l'état d'Ondo, au Nigéria


 


Contexte de l'étude: L'infection des plaies chirurgicales constitue un problème majeur qui retarde le rétablissement d'un patient et  augmente la durée du séjour à l'hôpital. Cette étude exploratoire a évalué les connaissances des infirmières sur la rupture des plaies  chirurgicales, identifié les facteurs contribuant à la rupture des plaies chirurgicales et la perception des infirmières sur ce qui favorise la  cicatrisation des plaies dans les services chirurgicaux de l'UNIMEDTH et le service postnatal de l'hôpital mère et enfant d'Akure.


Méthode de l'étude: L'étude a adopté un plan de recherche descriptif et non expérimental. Les populations étudiées étaient des  infirmières dans les services sélectionnés. Le nombre total d'infirmières (70) dans les services sélectionnés a été utilisé pour ce travail de  recherche et un questionnaire auto-structuré a été l'instrument utilisé pour obtenir des informations auprès des répondants. Une  méthode statistique descriptive et inférentielle à l'aide de Statistical Product and Service Solutions (SPSS) version 23, des tableaux de  fréquence et un graphique à barres ont été utilisés pour analyser les données.


Résultat de l'étude: Les résultats de l'analyse ont révélé  que 78,6 % des infirmières ont une bonne connaissance de la rupture des plaies chirurgicales. 87,1% des personnes interrogées ont perçu  que la disponibilité du matériel pour panser les plaies est l'un des facteurs favorisant la cicatrisation. Les résultats ont en outre  révélé que les mauvaises habitudes nutritionnelles des patients ou la malnutrition, entre autres, jouaient un rôle essentiel dans la  dégradation des plaies chirurgicales.


Conclusion: Les infirmières ont une bonne connaissance des facteurs prédictifs de rupture d'une  plaie chirurgicale et ont en outre une perception positive de ce qui favorise la cicatrisation des plaies chirurgicales. On pense que cela  aura un impact positif sur l'intervention infirmière auprès des patients de ces catégories pour favoriser la granulation des plaies en première intention et sans complications. Il est donc recommandé que les infirmières spécialisées en soins des plaies chirurgicales  surveillent l'évolution de la cicatrisation, encouragent une alimentation adéquate, évitent les complications de la plaie et traitent  correctement si des difficultés surviennent dans le cadre d'un traumatisme et d'une rééducation postopératoire.