Main Article Content

Relationship between diabetes mellitus and acute stroke: Predictive role of stress hyperglycemic ratio in mortality of acute stroke


B.O. Okunowo
A.O. Dada
M.A. Amisu

Abstract

Background: Stress induced hyperglycemia is one of the commonest metabolic disorder in Acute stroke. The general objective of the  study is to determine the prevalence of stress induced hyperglycemia and the predictive value of Stress Hyperglycemic Ratio (SHR) on mortality in acute stroke.


Methodology: This study population included all the patients admitted into the acute stroke ward within the six- month study period at  Lagos State University Teaching Hospital (LASUTH) Nigeria. Clinical and sociodemographic data such as age, diabetes mellitus status  prior to stroke, brain imaging of confirmed stroke, random blood glucose at admission and glycated hemoglobin. The Stress Induced  Hyperglycemic Ratio (SHR) was calculated.


Results: Most patients with DM had acute ischemic stroke (p value 0.005, OR (CI), 3.25 (1.40-7.64). The incidence of SIH was 35%. Over  60% of those who were discharged had no incidence of SIH, hence absence of SIH appears to be a good prognostic factor. Majority of  those who died from acute stroke had higher glycated hemoglobin and random blood glucose . The SHR was not predictive of the type of  stroke or the mortality in acute stroke.


Conclusion:Stress Hyperglycemic ratio (SHR) appears not to play a significant role on determining  the type of stroke and mortality in acute stroke. 


 


French title: Relation entre le diabète sucré et l'AVC aigu : rôle prédictif du rapport hyperglycémique  de stress dans la mortalité liée à l'AVC aigu


 


Contexte de l'étude: L'hyperglycémie induite par le stress est l'un des troubles métaboliques les plus courants dans les accidents  vasculaires cérébraux aigus. Déterminer la prévalence de l'hyperglycémie induite par le stress et la valeur prédictive du rapport  hyperglycémique de stress (RSH) sur la mortalité lors d'accidents vasculaires cérébraux aigus.


Méthode de l'étude: Cette population étudiée comprenait tous les patients admis dans le service d'AVC aigu au cours de la période  d'étude de six mois à l'hôpital universitaire de l'État de Lagos (LASUTH) au Nigéria. Données cliniques et sociodémographiques telles que  l'âge, le statut du diabète sucré avant l'accident vasculaire cérébral, l'imagerie cérébrale d'un accident vasculaire cérébral confirmé,  la glycémie aléatoire à l'admission et l'hémoglobine glyquée. Le rapport hyperglycémique induit par le stress (RHS) a été calculé.  


Résultat de l'étude: La plupart des patients atteints de diabète ont eu un accident vasculaire cérébral ischémique aigu (valeur p 0,005,  OR(IC), 3,25 (1,40-7,64). L'incidence de le RHS était de 35 %. Plus de 60 % de ceux qui ont obtenu leur congé n'avaient aucune incidence  de Le RHS, donc L'absence de RHS semble être un bon facteur pronostique. La majorité des personnes décédées d'un AVC aigu avaient  une hémoglobine glyquée et une glycémie aléatoire. Le RHS n'était pas prédictif du type d'AVC ni de la mortalité en cas d'AVC aigu.  


Conclusion: Le rapport hyperglycémique de stress (RHS) ne semble pas jouer un rôle significatif dans la détermination du type d'accident vasculaire cérébral et de la mortalité en cas d'accident vasculaire cérébral aigu