PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Science et Technique, Sciences de la Santé

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Santé des adolescents et des jeunes au Burkina Faso : état des lieux et priorités

Ziemlé Clément Méda, Maurice Yaogo, Issiaka Sombié, Julien Ouédraogo, Augusta Traoré, Ouédraogo Djénéba Sanon, Gueswendé Léon Sawadogo, Souleymane Kaboré, Hervé Hien, Windsouri Rasmata Sawadogo

Abstract


La population des adolescents et jeunes au Burkina Faso (tranche d’âge des 10 à 24 ans) représente 43,6 % et suscite un intérêt particulier pour le Ministère de la Santé. Pour ce faire, il y a la nécessité de regarder leurs besoins afin de leur offrir des soins adaptés. La présente étude avait pour objectif de faire le point de l’état de santé des adolescents et des jeunes et d’en dégager des priorités. Il s‘est agi d’une étude évaluative ayant utilisé une revue documentaire associée à une interview des acteurs clés et un atelier de validation et d’identification des interventions pertinentes pour un plan stratégique national. La situation de la santé des adolescents et des jeunes est caractérisée par des grossesses précoces et non désirées, des avortements provoqués clandestins, des rapports sexuels précoces, non protégés, souvent avec plusieurs partenaires, une prévalence élevée du VIH/Sida et des infections sexuellement transmissibles (IST), les traumatismes, les problèmes de santé mentale et les violences diverses. Le phénomène est aggravé par la faible utilisation des méthodes contraceptives et des services de santé par les jeunes. Mal documentée, la situation relative à la consommation d’alcool, de drogue et de tabac, substances hautement nuisibles pour la santé, reste préoccupante. Il est ressorti également l’insuffisance d’infrastructures et d’équipements pour les loisirs ainsi qu’un faible accompagnement technique des activités en faveur des adolescents et des jeunes. Le constat général est que l’offre de services s’est améliorée malgré l’insuffisance de la sensibilisation, notamment auprès des jeunes non scolarisés, de même que les disparités entre les zones urbaines et rurales pour l’accès à l’information et aux services. Le plan stratégique de santé des jeunes (PSSAJ) constitue un cadre de référence essentiel dont l’importance a été soulignée par tous les informateurs. La diffusion et l’appropriation prévues pour sa mise en oeuvre n’ont pas été effectives comme la mise à disposition en temps réel faute de ressources financières, matérielles et humaines. Aussi, il est nécessaire de mettre en place un cadre de concertation associant toutes les parties prenantes pour l’élaboration du document. En outre, l’importance d’un dispositif de coordination et de suivi-évaluation des interventions multisectorielles a été relevée comme une condition essentielle pour atteindre les objectifs du plan stratégique de la santé des adolescents et jeunes. La santé des adolescents et jeunes reste marquée par la nécessité de l’affirmation d’une gouvernance orientée sur leurs spécificités. Par ailleurs, la double protection est apparue comme une solution idoine, à défaut de l’abstinence, face aux causes majeures tridimensionnelles de leurs problèmes (grossesses, avortements et IST/sida). Une approche systémique prenant en compte des interventions multisectorielles reste essentielle pour la prise en compte des problèmes de santé des adolescents et jeunes.

Mots-clés : équité, adolescents et jeunes, système de santé, Afrique, accès aux soins.




AJOL African Journals Online