L’erotisme dans Uwaoma et le beau monde d’Ifeoma Onyemelukwe

  • Kingsley Chiagwah
  • Scholastica Ezeodili

Abstract

L’érotisme c’est tout ce qui, à partir d’une représentation liée à la sexualité, provoque une excitation aussi bien émotionnelle et sensuelle que physique et mentale. Cette étude se donne la tâche d’examiner l’érotisme selon que nous la présente la célèbre écrivaine nigériane Ifeoma Mabel Onyemelukwe dans Uwaoma et le beau monde, un roman féministe africain postcolonial. Pour ce faire, nous nous appuyons sur la méthode descriptive. Nous constatons qu’Ifeoma Onyemelukwe a largement dépeint des scènes érotiques dans Uwaoma et le beau monde dont se distinguent deux catégories, à savoir, l’érotisme précédé de la pornographie et l’érotisme sans pornographie. Nous concluons grosso modo qu’Onyemelukwe figure parmi les nouveaux romanciers africains. Pourtant, en créant les effets de la beauté esthétique, elle se sert de cette technique pour épargner sa créativité littéraire de la grossièreté, de l’érotisme. Elle dénonce l’accouplement bestial dans son roman, ceci pour enseigner aux lecteurs, surtout les jeunes, qu’il faut se méfier de tel comportement car c’est une chose odieuse, grossière et immorale.

English Abstract

Eroticism is, from the view point of representations linked to sexuality, all that causes emotional, sensual as well as physical and mental excitement. This study sets out to examine  eroticism as presented by the famous Nigerian writer, Ifeoma Mabel Onyemelukwe in Uwaoma et le beau monde, a feminist African postcolonial novel. To achieve this, we rely on the descriptive method. We observe that the erotic scenes depicted by the author in Uwaoma et le beau monde are distinguished in two categories, namely, eroticism preceded by pornography and eroticism without pornography. We conclude roughly that Onyemelukwe figures among the new African novelists of our time. However, while creating the effects of cosmetic beauty, she uses this technique to save her literal creativity of vulgarity and eroticism. She denounces the beastly mating in the novel to educate her readers, especially the young people, of the need to be wary of such acts which she considers heinous, rude and immoral.


Published
2016-06-07
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1595-1413