PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Journal of Food, Agriculture, Nutrition and Development

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Potentialisation de l’efficacite insecticide des poudres de feuilles ou amandes de neemier Azadirachta indica A. Juss par formulation avec la cendre de tiges de mil contre Sitophilus zeamais motsch. Et Sitophilus oryzae L. (Coleoptera : Curc

B.R. Tamgno, L.S. Ngamo Tinkeu

Abstract


Dans la vallée du Logone (Extrême-Nord du Cameroun et Sud-Ouest du Tchad en Afrique Centrale) où l’activité agricole est prépondérante, l’utilisation des pesticides chimiques est importante alors que de nombreuses ressources locales peuvent être des alternatives aux pesticides chimiques conventionnels. Les populations de cette localité continuent à faire recours aux  insecticides conventionnels dangereux dans la lutte contre les insectes ravageurs qui occasionnent des pertes considérables aux denrées et semences au cours de leur stockage. L’utilisation des outils traditionnels reste encore archaïque et non standardisée. Le but de ce travail est de déterminer le potentiel insecticide des formulations poudreuses des parties du neemier Azadirachtaindica A. Juss (Meliaceae) et de la cendre des tiges de mil contre les insectes ravageurs des céréales stockées. Pour ce faire, ce potentiel a été mis en évidence par l’évaluation des propriétés insecticides des feuilles et des amandes du neemier en formulation avec la cendre de tiges de mil sur Sitophilus zeamais Motsch., Sitophilus oryzae L. (Coleoptera : Curculionidae). De ces investigations, il ressort que les doses 5 % ; 10 % ; 15 % et 20 % de cendre ont induit respectivement chez S. oryzae 19,97a±3,50 %, 83,32±4,58b %, 95±8,66c % et 100±0c % de mortalité (F=279,95***, ndl=23) contre 25,15±5,19a %, 86,25±10,82b %, 100±0c % et 100±0c % chez S. zeamais (F=213,84***, ndl=23). Quant aux formulations équilibrées, les traitements CF10 et CG10 ont induit  respectivement 88,64±8,20a % et 94,06±3,54a % de mortalité de S. oryzae contre 96,25±7,40a% et 93,75±6,50a % chez S.zeamais. Quant aux formulations disproportionnées, les traitements  /4CF10 et 1/4CG10 ont induit respectivement 95,18±5,33a % et 93,75 ±6,50a% de mortalité chez S. oryzae contre 93,75±7,40a % et 87,50±5,60a % de S. zeamais respectivement. Les traitements1/4CF10 et 1/4CG10 sont les plus actifs sur les deux insectes ravageurs. Le développement d’un bio insecticide fait d’une formulation des poudres de feuilles et d’amandes de neemier et de la cendre de tiges de mil pourrait être utilisé pour le contrôle des insectes ravageurs des céréales au cours du stockage dans la Vallée du Logone.

Mots clés : Insectes ravageurs, denrées stockées, bio insecticides, neemier, tiges de mil, cendre, formulations poudreuses, Vallée du Logone




AJOL African Journals Online