PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal of Applied Biosciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



La mycothérapie au Burkina Faso : État des lieux et perspectives

K M Guissou, E Sanon, P H Sankara, S Guinko

Abstract


Objectif : Les vertus médicinales des champignons supérieurs sont connues depuis des millénaires, notamment à travers la médecine asiatique. En Afrique de l’ouest, les recherches menées dans ce domaine sont rares. Cette étude est une contribution à la connaissance des champignons supérieurs utilisés dans la médecine traditionnelle au Burkina Faso.
Méthodologie et résultats : L’étude a été réalisée dans la ville de Ouagadougou à partir d’enquêtes ethnomycologiques auprès de 60 tradipraticiens. Les résultats obtenus à l’issue de ces enquêtes ont permis d’identifier huit (8) espèces de champignons supérieurs utilisées en tradithérapie. Il s’agit de : Daldinia eschscholzii, Ganoderma lucidum, Ganoderma resinaceum, Phellinus pachyphloeus, Podaxis pistillaris, Lentinus squarrosulus, Lycoperdon sp et Scleroderma sp. L’analyse des données montre que le genre et l’âge des personnes interrogées n’ont pas d’influence sur la connaissance des espèces thérapeutiques. En revanche, les femmes connaissent plus d’espèces de champignons thérapeutiques que les hommes et la différence est significative entre les deux groupes.
Conclusion et application des résultats : Ce premier inventaire non exhaustif des champignons thérapeutiques nous révèle une richesse insoupçonnée pour une région aride et considérée comme ayant une flore mycologique pauvre.L’étude a permis d’identifier huit espèces de champignons supérieurs médicinaux dans la ville de Ouagadougou au Burkina Faso. Ce sont : Daldinia eschscholzii, Ganoderma lucidum, Ganoderma resinaceum, Phellinus pachyphloeus, Podaxis pistillaris, Lentinus squarrosulus, Lycoperdon sp et Scleroderma sp. Il s’agit pour la plus part d’espèces lignicoles. Ces champignons supérieurs sont des agents bioactifs potentiels procurant des sources de médicaments aux populations burkinabés. Ces espèces pourraient être valorisées sur le plan thérapeutique. Leur identification constitue un préalable dans la gestion des ressources locales. Il serait aussi intéressant de mener des études plus approfondies afin de pouvoir mettre en évidence les substances bioactives en vue de leur vulgarisation.

Mots clés : Mycothérapie, champignons, enquête ethnomycologique, Burkina Faso

Objectives: The medicinal properties of mushrooms have been known for thousands of years, particularly through the Asian medicine. In West Africa and Burkina Faso specifically, research in this area is rare. The main objective of this study is to collect information on the use of mushrooms in traditional medicine in Burkina Faso.
Methodology and results: This study was done in Ouagadougou. A quantitative questionnaire was used among 60 traditional healers (30 women and 30 men) in the central part of Burkina Faso to assess the knowledge of medicinal mushroom and how they are used. Eight mushroom species were identified in traditional medicine: Daldinia eschscholzii, Ganoderma lucidum, Ganoderma resinaceum, Phellinus pachyphloeus, Podaxis pistillaris, Lentinus squarrosulus, Lycoperdon sp and Scleroderma sp. The data analysis showed that the gender and the age of the informants have no influence on the knowledge of therapeutic species.
Conclusion and application of results : This first nonexhaustive inventory of therapeutic mushrooms reveals us an unsuspected richness for an area arid and regarded as having a poor mycological flora This study have help to identify eight medicinal mushroom species in the town of Ouagadougou (Burkina Faso). This is: Daldinia eschscholzii, Ganoderma lucidum, Ganoderma resinaceum, Phellinus pachyphloeus, Podaxis pistillaris, Lentinus squarrosulus, Lycoperdon sp and Scleroderma sp. Most of them are lignicolous species.These higher mushrooms are potential bioactive agents getting sources of drugs to the burkinabé people. These species could be developed on the therapeutic level. Their identification constitutes a precondition in the local stock management.It would be also interesting to undertake studies in order to be able to highlight the bioactive substances for their popularization.

Keywords: Mycotherapy, mushrooms, survey, Burkina Faso




http://dx.doi.org/10.4314/jab.v79i1.14
AJOL African Journals Online