PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal of Applied Biosciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Dynamique des populations du foreur des tiges du cacaoyer, Eulophonotus myrmeleon Felder (Lépidoptère : Cossidae) dans la région du Haut-Sassandra en Côte d’ivoire

AH N'Guessan, KF N'Guessan, KP Kouassi, NN Kouame, PW N'Guessan

Abstract


Objectif : Le foreur de tiges du cacaoyer, Eulophonotus myrmeleon Felder cause aujourd’hui d’énormes dégâts dans les cacaoyères ivoiriennes. La présente étude vise à déterminer les périodes de fortes attaques de ce déprédateur dans la région du Haut-Sassandra, la deuxième plus grande région de production de cacao en Côte d’ivoire.
Méthodologie et résultats : L’étude a été réalisée de 2009 à 2013 dans les plantations villageoises de la région du Haut-Sassandra en Côte d’Ivoire. Les variations des taux d’attaques d’Eulophonotus myrmeleon ont été évaluées par dénombrement mensuel des trous récents dans six cacaoyères attaquées, choisies dans trois sous-préfectures, à raison de 2 par sous-préfecture. Les données de pluviométrie et de température ont été également collectées durant cette étude. Les résultats obtenus ont montré qu’il y a deux périodes de fortes attaques de ce déprédateur au cours de l’année dans la région du Haut-Sassandra. Ces périodes se situent de Janvier à Avril avec un pic en Février et de Juin à Novembre avec un pic en Août. Pendant ces périodes, la population des larves est très élevée dans les cacaoyères, indiquant une importante activité larvaire dans les cacaoyers. Les résultats ont aussi montré que le niveau d’attaques a augmenté de 2009 à 2013, indiquant que cet insecte est devenu une préoccupation majeure pour les producteurs de cette région. La pluviométrie semble jouer un rôle important dans la pullulation de cet insecte car les périodes de fortes attaques ont été observées après les périodes de fortes précipitations. De même, les baisses de température semblent favoriser un accroissement des attaques d’Eulophonotus myrmeleon.
Conclusion et applications : Les résultats obtenus peuvent être utiles pour faire des recommandations de lutte contre les larves et les adultes. En effet, les périodes de fortes attaques au cours desquelles le niveau de population des larves est élevé dans les cacaoyères, et les périodes d’émergence des adultes pourraient être prises en compte dans les interventions phytosanitaires, notamment une  application rationnelle d’insecticide.


Mots clés : Cacaoyer, foreur de tiges, Eulophonotus myrmeleon, dynamique des populations, Côte d’Ivoire.




http://dx.doi.org/10.4314/jab.v83i1.11
AJOL African Journals Online