La replantation annuelle de la culture de bananier plantain : une stratégie de gestion des nématodes endoparasites Radopholus similis et Pratylenchus coffeae en Côte d’ivoire

  • OST Vawa
  • GP Gnonhouri
  • A Adiko
  • N Zakraoui
  • A Otchoumou
Keywords: Bananier plantain, Radopholus similis, Pratylenchus coffeae, replantation annuelle, stratégie de gestion.

Abstract

Objectif : Les nématodes Radopholus similis et Pratylenchus coffeae sont une menace pour la production durable du plantain. Le recours aux rejets successeurs pour les cycles suivants en culture pluriannuelle sans aucune méthode de lutte contre les nématodes parasites contribue à l’accroissement des leurs populations. L’objectif de cette étude est de réduire la pression parasitaire des principales espèces nuisibles de nématodes par la replantation annuelle.
Méthodologie et résultats : L’étude a été conduite avec la variété Corne 1, plantée à haute densité (2500 plants/ha) dans un dispositif en bloc complet randomisé. Quatre traitements ont été étudiés : (i) culture continue sans nématicide, (ii) culture continue avec nématicide, (iii) culture replantée avec nématicide et (iv) culture replantée sans nématicide. La replantation a eu lieu à 0,8 m du pied fructifère de la première saison de culture qui a été déracinée avec le reste des rejets successeurs. Les infestations racinaires ont été évaluées avant la floraison, à la floraison et à la récolte, entre 0 et 0,5 m et 0,5 et 1 m du pied fructifère. Les infestations sont concentrées (80 %) dans un rayon de 50 centimètres autour du pied fructifère. La replantation après la première saison de culture a donné les plus faibles infestations racinaires de nématodes et les rendements (35-36 t/ha) les plus élevés (P<0,05) ; rendements qui étaient comparables à celui obtenu à la première année de culture (35 t/ha). Sur les parcelles en culture continue, en revanche, des baisses de rendement de 15 et 25 % ont été enregistrées.
Conclusion et application des résultats : L’étude a montré que la replantation annuelle de la culture du plantain permet de réduire significativement les populations de nématodes à un niveau comparable à celui obtenu en culture continue avec application de nématicide. Cette pratique culturale se traduit par un rendement élevé. Ainsi, la replantation annuelle s’est avérée comme une stratégie efficace de gestion de R. similis et P. coffeae, les deux principales espèces de nématodes parasites du plantain.

Mots clés : Bananier plantain, Radopholus similis, Pratylenchus coffeae, replantation annuelle, stratégie de gestion.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-5902