Caractérisation agro-climatique du périmètre sucrier de Ferké 2 au Nord de la Côte d’Ivoire

  • Estelle A. Konan
  • Crepin B. Pene
  • Emmanuel Dick
Keywords: climat tropical, analyse fréquentielle, bilan hydrique, évapotranspiration potentielle, front intertropical.

Abstract

Objectif : Le présent travail est une contribution aux efforts de recherche appliquée visant à accroître la productivité agricole dans les périmètres sucriers de Ferké par la caractérisation des apports d’eau de pluies au sein de Ferké 2 afin de pouvoir proposer des voies d’amélioration dans la conduite pratique des arrosages.
Méthodologie et résultats : Les deux périmètres sucriers de Ferké sont situés au Nord de la Côte d’Ivoire Le climat de la région de Ferké est de type tropical sec avec deux saisons : l’une sèche, de novembre à avril et l’autre humide, de mai à octobre. La caractérisation de la pluviométrie a d’abord consisté à constituer une base de données comportant les 36 cumuls de pluies décadaires correspondant à chacune des 15 années considérées (1999 à 2014). Ensuite, à partir de cette base de données, il s’agissait de déterminer la répartition annuelle des pluies décadaires pour les années sèche, médiane et humide, à l’aide d’une analyse fréquentielle des pluies journalières enregistrées. La variabilité interannuelle de la pluviométrie a été caractérisée par l’indice de Nicholson, une variable centrée-réduite permettant d’atténuer les différences interannuelles afin de faire ressortir l’évolution de la pluviométrie et d’en dégager la tendance climatique pour une série pluviométrique donnée
Conclusion et application des résultats : Il est ressorti de cette étude une répartition décadaire de la pluviométrie annuelle très différente selon que l’année est sèche, médiane ou humide avec les fréquences respectivement égales à 8 ans/10, 5ans/10 et 2 ans/10. En outre, les variations de l’indice de Nicholson et de la moyenne mobile des pluies ont montré une atténuation de la pluviométrie sur la période allant de 1999 à 2014. Sur la base de l’évapotranspiration potentielle calculée, le déficit pluviométrique cumulé sur la période sèche concernée par la pratique de l’irrigation était d’environ 200 mm ; celle-ci débute de novembre à mars.

Mots clés : climat tropical, analyse fréquentielle, bilan hydrique, évapotranspiration potentielle, front intertropical.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-5902