Effets de traitements herbicides sur Rhamphicarpa fistulosa (Hochst.) Benth. Une plante parasite facultative

  • O Ouédraogo
  • I Kaboré
  • T Kaboré
  • I.J. Boussim
Keywords: lutte chimique, Rhamphicarpa fistulosa, efficacité, cytologie, graines, embryons, chemical control, efficacity, cytology, seeds, embryos

Abstract

Objectif: La dispersion et le maintien des mauvaises herbes annuelles dépendent de la production de leurs semences et de leur dissémination. Rhamphicarpa fistulosa, une plante parasite facultative n’échappe pas à cette règle. La lutte chimique, entre autres est préconisée. L’objectif étant d’optimaliser les traitements en déterminant les meilleures périodes ainsi que les meilleures conditions d’application des herbicides.

Méthodologie et résultats: L’expérimentation a été réalisée au Burkina Faso avec les herbicides : acide 2,4- D sous sa forme amine et Rilof. Une étude cytologique des graines du parasite soumises à des traitements herbicides couplée à l’étude embryologique du parasite est effectuée. Les capsules de Rhamphicarpa possèdent un tégument peu coriace avec quelques poly embryons. Deux traitements au 2,4D à la dose de 360 g m.a. ha-1 donnent les meilleurs résultats. Le Rilof détruit les graines et embryons contenus dans les capsules à un niveau moindre que le 2, 4-D ; il élimine les plants de Rhamphicarpa de 78 % à 92 % comparativement au 2.4-D qui est à 100%. En général le succès d’un traitement herbicide dépend largement du moment d'application de l'herbicide : - destruction des nouveaux plants de Rhamphicarpa émergés depuis le premier traitement et qui sont encore à l'état végétatif ou en tout début de floraison ; - empêcher la floraison de nouveaux axes florifères mis en place par les bourgeons axillaires du reste des tiges de Rhamphicarpa encore vivantes après le premier traitement. Cette étude a permis de recueillir un grand nombre de données ayant un impact agronomique, ce qui permet ainsi de minimiser la pollution des produits chimiques et de diminuer la quantité de graines produites et à terme, aboutir à une diminution du stock de graines dans le sol.

Conclusion et application des résultats: L'approche chimique doit être retenue comme une des composantes de la lutte intégrée recherchée pour contenir ce type de parasite dans des limites acceptables.

Mots-clés: lutte chimique, Rhamphicarpa fistulosa, efficacité, cytologie, graines, embryons

English Title: Effects of chemical treatments on Rhamphicarpa fistulosa (Hochst.) Benth

English Abstract

Objective: The dispersal and maintenance of annual weeds depend on the production and dissemination of their seeds. Rhamphicarpa fistulosa does not escape this rule. Chemical control is, among others, recommended. The objective is to optimize the treatments by determining the best periods and the best conditions for application of herbicides.

Methodology and results: The experiment was carried out in Burkina Faso with herbicides: 2,4-D acid in its amine form and Rilof. A cytological study of the parasite seeds subjected to herbicidal treatments coupled with the embryological study of the parasite is carried out. Rhamphicarpa capsules have a slightly tough seed coat with some poly embryos. Two treatments of 2,4D at the dose of 360 g a. i. ha-1 gave better results. The Rilof destroys the seeds and embryos contained in the capsules to a level lower than 2,4-D; it eliminates Rhamphicarpa plants from 78% to 92% comparated to 2.4-D which is 100%. In general, the success of a herbicide treatment depends largely on the time of application of the herbicide: - destruction of new Rhamphicarpa plants emerging from the first treatment and still in the vegetative state or at the beginning of flowering; - to prevent the flowering of new flowering axes established by the axillary buds of the rest of the stems of Rhamphicarpa still alive after the first treatment. This study resulted in a large amount of data having an agronomic impact, thus minimizing pollution of chemicals and decreasing the amount of seed produced and ultimately resulting in a decrease in the seed stock in the soil.

Conclusion and application of the results: The chemical approach should be retained as one of the components of integrated pest management to contain this type of parasite within acceptable limits.

Keyworld: chemical control, Rhamphicarpa fistulosa, efficacity, cytology, seeds, embryos

Published
2018-03-23
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-5902