Use of flowering trees by birds in Savanna in Nigeria during the dry season

  • EA Tsi Lehrstuhl Allgemeine Ökologie, Brandenburgische Technische Universität Cottbus, Postfach 101344, D-03013 Cottbus, Germany
  • T Peschel Lehrstuhl Allgemeine Ökologie, Brandenburgische Technische Universität Cottbus, Postfach 101344, D-03013 Cottbus, Germany
  • G Wieg Lehrstuhl Allgemeine Ökologie, Brandenburgische Technische Universität Cottbus, Postfach 101344, D-03013 Cottbus, Germany

Abstract

A survey of nectar-producing trees and nectar-feeding birds of Ahmadu Bello University, Zaria, was conducted in the dry season during the period of January to June, 1997. The point count method was used for the study. A total of 33 tree species flowered during the period. Ten nectar-bird species visited them. Of the nectarivorous birds, three species (Scarlet-Chested Sunbirds, Beautiful Longtailed and Pygmy Longtailed Sunbirds) were most abundant. Birds were most active between 6.00-10.00 am and 16.00-19.00 pm, with little activity between 13.00-15.00 pm. Birds preferentially visited flowers primarily to lap nectar. Cases of opportunistic insectivory were recorded. Nectarivorous birds made less often visits to some trees which flowered but have no or little nectar. The importance of exotic trees as a nectar substitute for nectarivorous birds in residential areas represent a critical ecosystem service of great value to humanity (esthetic, ethical and economical). In this research, exotic species proved to be a good substitute for indigenous species especially in the periods when flowering plants are scarce. This has attracted the attention of conservation biologists to undergo a paradigm shift away from single-species conservation efforts towards habitat, ecosystem and regional efforts. Nectarivorous bird species and nectar producing trees should benefit from this change, because nectar feeding by many bird species is not yet identified and they stand to gain protection from conservation efforts.

Keywords: Guinea savanna belt, residential areas, point count method, nectarivorous birds, exotic nectar producing trees as substitutes for native trees, bird conservation.

RESUME

Une enquête des arbres produisant du nectar et des oiseaux s.alimentant du nectar de l.université d.Ahmadu Bello à Zaria, a été faite pendant la saison sèche au courant de la période de Janvier à Juin 1997. La méthode de compte de point a été utilisée pour l.étude. Un total de 33 espèces d.arbres ont fleuri durant cette période. Dix espèces d.oiseaux nectarifères les ont visitées. Parmi les oiseaux nectarifères, trois espèces (Scarlet-Chested Sunbirds, Beautiful Longtailed and Pygmy Longtailed Sunbirds) étaient les plus abondante. Les oiseaux étaient plus actifs entre 6.00-10.00 heures et 16.00-19.00 heures avec peu d.activit é entre 13-15 heures. Les oiseaux ont de préférence visitées les fleurs premièrement pour sucer le nectar. Les cas des insectivores opportunistes étaient enregistrés. Les oiseaux nectarifères ont effectués moins de visite sur certains arbres qui ont fleuri mais n.avaient aucun ou peu de nectar. L.importance des arbres exotique comme substitut du nectar pour les oiseaux nectarifères dans les endroits résidentiels représentent un service d.écosystème critique de grande valeur pour les l.humanité (esthétique, moral et économique). Dans cette recherche, les espèces exotiques se sont révélées comme étant un bon substitut pour les espèces indigènes particulièrement dans les périodes où les plantes fleurissantes sont rares. Ceci a attire l.attention des biologistes de conservation d.entreprendre un recul de paradigme des efforts de conservation des espèces uniques vers l.habitat, l.écosystème et les efforts régionales. Les oiseaux d.espè- ces nectarifères devront bénéficier de ce changement, car la consommation du nectar par plusieurs espèces d.oiseaux n.a pas encore été identifié et pourra bénéficier des efforts de la conservation.

Mots clés: zone de la savane de Guinée, secteurs résidentiels, méthode de compte de point, oiseaux s.alimentant de nectar, arbres exotique comme remplacement des arbres indigènes, conservation d.oiseau

Journal of the Cameroon Academy of Sciences Vol. 5(1) 2005: 21-28
Published
2006-06-02
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN:
print ISSN: 2617-3948