Prevalence of malaria parasite infection in pregnant women in three towns of the South West Region of Cameroon

  • GN Asoba
  • KJN Ndamukong
  • AE Achidi
Keywords: Plasmodium, parasitaemia, anaemia, packed cell volume, antenatal, primigravidae, multigravidae

Abstract

The study was designed to investigate the prevalence and density of Plasmodium infection in 206 pregnant Cameroonian women and to assess their anaemic status. Blood samples were collected from the women during three consecutive antenatal clinical visits and examined for the detection and quantification of malaria parasites and determination of packed cell volume. The results revealed that the prevalence of malaria parasitaemia was 43.2% on the first antenatal visit, 25.2% on the second visit and 6.8% on the third visit. Significantly more primigravidae (54.5%) than multigravidae (32.7%), and more single women (55.3%) than married women (31.1%) were positive for malaria parasitaemia on the first visit (P<0.001). The infection rates varied significantly (P<0.02) with the location of the clinics, the highest prevalence being recorded in Muea. The prevalence decreased progressively during subsequent antenatal visits, irrespective of gravidity status, marital status or clinic of attendance. Significantly more younger women (= or < 20years) were positive for malaria parasitaemia than older women (> 20years) on the first and
second visits (P<0.001). Geometric mean parasite density was higher in primigravidae and single women than in multigravidae and married women, but the difference was significant only between single and married women (P<0.02). The prevalence of anaemia (PVC<31%) was 53.4% on the first antenatal visit, 50.0% on the second and 28.2% on the third antenatal visit. The prevalence was higher among primigravidae, single women and women less than or equal to 20years of age than in multigravidae, married women and women above 20years of age. Plasmodium falciparum was the only species observed in this study

Key words: Plasmodium, parasitaemia, anaemia, packed cell volume, antenatal, primigravidae, multigravidae

Le présent projet a pour objet d'étude la prévalence, la densité de l'infection au Plasmodium chez 206 femmes camerounaises en gestation, et l'évaluation de leur degré d'anémie. Des échantillons de sang ont été prélevés chez les sujets lors de trois visites prénatales consécutives et analysés en vue de la détection et de la quantification des parasites vecteurs du paludisme ainsi que l’évaluation de la valeur hématocrite. Les résultats obtenus ont révélé une prévalence de parasites vecteurs du paludisme de 43,2% lors de la première visite prénatale, de 25,2% lors de la deuxième et de 6,8% lors de la troisième. Les primipares (54, 5%) et les femmes célibataires (55,3%) se sont revelées beaucoup plus infectées lors de la première visite anténatale (P<0,001) que les multipares ( 32,7%) et les femmes mariées (31.1%). Le taux d'infection variait beaucoup (P<0,02) d'un Centre de Santé à l'autre; le taux de prévalence
le plus important fut enregistré à Muea. Pendant les visites subséquentes à la première, le taux de prévalence diminuait progressivement, indépendamment de l'état de la grossesse, du statut ou de la clinique visitée. Les examens de laboratoire faits lors de la première et de la deuxième visites prénatales ont montré que les très jeunes femmes (20 ans ou moins) sont plus victimes de la parasitémie du paludisme que celles qui sont plus agées. La quantité de parasites était plus importante chez les primipares célibataires que chez les multipares mariées. Toutefois, la plus grande différence fut détectée lorsque l'on passait des femmes célibataires aux femmes mariées (P<0,02). La prévalence de l'anémie (PVC<31%) quant à elle, était de 53% lors de la première visite prénatale, de 50% lors de la deuxième visite, et de 28,2% lors de la troisième. Au sein de cette population exposée, il s'est avéré que les
primipares, les célibataires et les agées de 20 ans ou moins preséntent les taux de prévalence les plus élevés comparativement à leurs congénères respectivement multipares, mariées ou plus agées. Le Plasmodium falcipanum fut la seule espèce découverte lors de cette investigation.

Mots clés: Plasmodium, parasitémie, anémie, valeur hématocrite, prénatal, primipare, multipare

Published
2013-04-02
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN:
print ISSN: 2617-3948