Traumatismes ano-rectaux en pratique civile: Expérience de la prise en charge en urgence de 18 cas dans un CHU à Abidjan (Côte d’Ivoire)

  • GK Kouadio
  • LN Kouadio
  • HT Turquin
Keywords: Canal anal, rectum, sphincter anal, plaie anale, plaie du rectum

Abstract

Le but de ce travail était de rapporter notre expérience du diagnostic et de traitement en urgence des lésions ano rectales traumatiques. Il s’agissait
d’une analyse rétrospective et descriptive, allant de janvier 1990 à novembre 2011. Elle comportait 18 patients d’âge moyen de 32 ans.
Quatorze patients ont consulté avant 24 heures et quatre patients entre 48-72 heures. La cause était huit accidents de la voie publique, six  empalements, deux accidents par arme à feu, un encornement et une agression sexuelle. Tous les patients présentaient une rectorragie, une douleur ano rectale associée à une douleur abdominale dans un cas. Le diagnostic lésionnel était : 15 (83%) plaies anales avec rupture   sphinctérienne, deux plaies rectales isolées et une plaie ano-rectale
avec rupture sphinctérienne. Vingt lésions associées étaient observées. Au plan thérapeutique, le rectum était systématiquement lavé en  per-opératoire. Les principaux gestes étaient un parage avec hémostase (n=16), un drainage présacré (n=1), la suture des plaies anales simples,
une sphinctérorraphie immédiate et une abstention pour deux plaies rectales. La colostomie latérale était systématique. La durée d’hospitalisation variait de 15 à 45 jours. Deux cas de suppuration modérée et un décès par choc toxi infectieux sont survenus. Cette étude
a montré que ces lésions étaient mortelles et potentiellement graves du fait de la complication infectieuse. Cela devra motiver un diagnostic
et un traitement précoce pour un meilleur pronostic.

Mots clés : Canal anal, rectum, sphincter anal, plaie anale, plaie du rectum.


The aim of this study was to report our experience in the emergency care of traumatic anorectal lesions. We analyzed traumatism cause, diagnosis methods and treatment. That study concerned 18 patients with 32 years old of mean age and male predominance (sex- ratio: 1, 6). Fourteen  patients consulted in delays of 24 hours and four patients between 48 and 72 hours. Accident in the street was pointed as cause in eight cases,  impalement (n=6), firearm (n=2), encornement (n=1), sexual aggression (n=1). Diagnosis was essentially based on clinical examination. Signs presented by all patients were rectorragia, anorectal pain associated with abdominal pain in one case. Anal wounds with sphincteric rupture were seen in 15 cases (83%), rectal wounds alone in two cases, anorectal wound with sphincteric rupture in one case. Twenty associated different lesions were observed. Rectum was systematically washed during surgery. Main  procedures were parage and hemostasis in 16 patients, presacral drain in one patient, suture of simple anal wounds, one immediate sphinctorraphy,
and an abstention in 2 cases of rectal wound. Lateral colostomy was  systematic. Hospitalization duration varied from 15 to 45 days. Two cases of moderate suppuration and one case of death due to toxi infection were observed. This study revealed that lesions were fatal potentially serious because of infectious complication. Precocity of diagnosis and the choice of the best therapeutic modality would assure best prognosis.


Key words: anal canal, rectum, anal sphincter, anal wound, rectal wound.

Published
2014-07-31
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-3756
print ISSN: 1997-3756