PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Revue Africaine de Chirurgie et Spécialités

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Rupture traumatique du diaphragme au CHU Gabriel Touré de Bamako, Mali

B T Dembélé, A Togo, A Traoré, Y Sidibé, M Konaté, A A Traoré, A Bah, T Koné, I Tounkara, L Kanté, I Diakité, B Karembé, A Koné, M.I Mangane, G Diallo

Abstract


La rupture traumatique du diaphragme représente une entité classique en matière de traumatologie thoraco- abdominale. Nos objectifs étaient de déterminer la fréquence hospitalière, les facteurs étiologiques et les circonstances de survenue, ainsi que les modalités thérapeutiques. Il s’agissait d’une étude rétrospective et prospective sur 17 ans allant du 1er janvier 1999 au 31 décembre 2015, réalisée dans le Service de Chirurgie Générale au CHU Gabriel TOURE de Bamako (Mali). Elle a porté sur tous les patients ayant une rupture diaphragmatique consécutive à un traumatisme abdominal et/ou thoracique ouvert ou fermé. Nous avons colligé 30 patients ayant des lésions diaphragmatiques sur 803 patients victimes de traumatisme thoracique et/ou abdominal (soit 3,73 %). Il y avait 21 (70%) hommes pour 9 (30%) femmes (soit un sex-ratio de 2,33) avec un âge moyen de 28,8 ans (Ecart type : 8,18 et des extrêmes de 16 ans et 60 ans). Parmi les circonstances de survenu, les agressions par arme blanche avec 73,4% (22 cas) étaient les plus fréquents. La lésion pariétale était de siège thoracique dans 46,7 % (14 cas), abdominal dans 33,3% (10 cas), et thoraco abdominale dans 20% (6 cas). Le diagnostic de lésion diaphragmatique était préopératoire dans 16,7 % (5 cas), les autres représentaient des hémopéritoines instables avec ou sans hémothorax dans 46,6% (14 cas), et des éviscérations traumatiques dans 36,7% (11cas). La brèche diaphragmatique siégeait à gauche dans 60 % (18 cas) et la taille moyenne était de 3,36 cm. Le geste chirurgical avait consisté en une réduction des viscères herniés dans 17,2% (5cas) et une suture du diaphragme par des fils non résorbables dans 80 % (24 cas). Le drainage thoracique a été réalisé dans 73,3% des cas. Le taux de morbidité était de 10 % et la mortalité de 16,7 %. En guise de conclusion, les ruptures traumatiques du diaphragme atteignent surtout les hommes jeunes et son traitement est exclusivement chirurgical.

Mots clés : rupture diaphragmatique, traumatisme thoraco abdominal, Bamako, Mali

English Abstract

Traumatic diaphragm injury is a classical entity in thoraco- abdominal traumatology. Our objectives were to determine the hospital frequency, describe the aetiological factors and the mechanisms of occurrence, analyze the therapeutic modalities. It was a retrospective and prospective 17- year study from January 1, 1999 to December 31, 2015, carried out in the General Surgery department at CHU Gabriel TOURE Bamako, Mali. It covered all patients with a diaphragmatic lesion following open or closed abdominal and / or thoracic trauma. We collected 30 patients with diaphragmatic lesions in 803 patients with thoracic and / or abdominal trauma (3.73%). There were 21 (70%) men for 9 (30%) women (a sex ratio of 2.33) with an average age of 28.8 years (Standard deviation: 8.18 and extremes of 16 years and 60 years). Among the mechanisms that occurred, stabbings with 73.4% (22 cases) were the most frequent. The thoracic squamous lesion was found in 46.7% (14 cases), abdominal in 33.3% (10 cases), and abdominal thoraco in 20% (6 cases). The diagnosis of diaphragmatic lesion was preoperative in 16.7% (5 cases), the others were hemoperitoneous unstable with or without haemothorax in 46.6% (14 cases), and traumatic eviscerations in 36.7% (11 cases). The diaphragmatic breccia was left in 60% (18 cases) and the mean size was 3.36 cm. The surgical procedure consisted at a reduction of the herniated viscera in 17.2% (5 cases) and suture of the diaphragm by no absorbable yarns in 80% (24 cases). The Thoracic drainage was performed in 73.3%. The morbidity rate was 10% and mortality was 16.7%. The Traumatic diaphragm injuries mainly affect young men, the treatment is exclusively surgical.

Key words: Diaphragmatic wound, thoracoabdominal trauma, Bamako, Mali.




AJOL African Journals Online