Main Article Content

Évolution récente et détermination de la saison de pluies dans la région de Kinshasa (RDC) de 1961 et 2010


Fils Makanzu Imwangana
Blaise Kamosi Zola
Bonaventure Lele Nyami
Marcellin Munongo Iyabidila
Médard Ntombi Muen Kabeya
Giscard Phuati Phuati
Pierre Ozer

Abstract

Description du sujet:  La prévision du démarrage de la saison de pluies est une question cruciale en République Démocratique du Congo (RDC) en  général et dans l’hinterland de la ville de Kinshasa en particulier ; étant donné que l’agriculture y est pluviale. Ainsi, plusieurs producteurs s’en  préoccupent. C’est dans ce contexte qu’une étude sur la variation de la saison de pluies de 1961 à 2010 est menée.


Objectif: L’objectif de cette recherche est d’analyser la variabilité interannuelle et décennale de la saison de pluies à partir de deux séries chronologiques  de Kinshasa.


Méthodes: Une enquête qualitative et quantitative a été conduite auprès de 200 agriculteurs dont 60 % de femmes et 40 % des hommes de  l’hinterland de Kinshasa. Les indices de pluies ont été utilisés pour l’analyse des événements extrêmes des pluies journalières ≥ 1 mm. La longueur de la saison de  pluies est la différence en jours entre les dates de fin et de début des pluies. Les observations ont porté sur les impacts d’un éventuel changement
climatique sur les activités agricoles.


Résultats: Les résultats obtenus ont montré que les dates de démarrage, de fin et la durée de la saison de pluies sont en variation à Kinshasa. La saison  de pluies arrive soit de façon tardive en octobre, soit de façon hâtive en septembre. Cette instabilité de démarrage de la saison de pluies perturbe la  planification agricole et le développement des cultures dans la région. Sur le plan spatial, les indices de pluies montrent une faible augmentation à l’Ouest et une nette augmentation à l’Est par rapport à la normale pluviométrique calculée de 1961 à 1990. L’évolution de jour de pluies est oscillatoire  comme celle des quantités mais la tendance générale montre une diminution de la fréquence de pluies.


Conclusion:  Aucun des indices pluviométriques analysés n’a montré une tendance évolutive qui soit statistiquement significative au point d’induire des changements sur la pluviosité de la région ; le début annuel des pluies à Kinshasa est variable.


 


Recent changes and determination of the rainy season at Kinshasa region (DRC) from 1961 to 2010


Description of the subject: Forecasting the start of the rainy season is a crucial issue in the Democratic Republic of Congo (DRCongo) in general and in the hinterland of the city of Kinshasa in particular; since agriculture is rainfed. Thus, many producers are concerned about it. It is in this context that a study on the variation of the rainy season from 1961 to 2010 is carried out.


Objective: The objective of this research is to analyze the interannual and decadal variability of the rainy season from two chronological series of Kinshasa.


Methods:  A qualitative and quantitative survey was conducted among 200 farmers, 60% of whom were women and 40% of men in the Kinshasa  hinterland. The rainfall indices were used for the analysis of extreme events for daily rainfall ≥ 1 mm. The length of the rainy season is the difference in days between the end and start dates of the rains. The observations focused on the impacts of a possible climate change on agricultural activities.


Results: The results obtained showed that the start and end dates and the duration of the rainy season vary in Kinshasa. The rainy season comes either  late in October or early in September. This unstable start to the rainy season disrupts agricultural planning and crop development in the region. On the  spatial level, the rain indices show a slight increase in the West and a clear increase in the East compared to the rainfall normal calculated from 1961 to  1990. The evolution of rainy days is oscillatory like that of the quantities but the general trend shows a decrease in the frequency of rains.


Conclusion: None of the rainfall indices analyzed has shown an evolutionary trend that is statistically significant to the point of inducing changes in the  rainfall of the region; the annual onset of rains in Kinshasa is variable