Dispute Resolution and Electoral Justice in Africa: The Way Forward

  • Lydia Apori Nkansah
Keywords: election adjudication, election disputes in Africa, electoral justice, election petitions, electoral integrity, and alternate election dispute resolution

Abstract

This article examines electoral adjudication in Africa’s democratisation process. The idea of aggrieved persons instituting an election petition in court as opposed to resorting to violence is a positive sign in Africa’s democratisation process. The aggrieved are choosing the law as their arbiter. This practice will facilitate the institutionalisation of succession and entrench the rule of law and constitutionalism. However, there have been misgivings about the outcome of judicial adjudication of some of these electoral disputes. Electoral disputes are not always resolved expeditiously and courts’ decisions on such matters are sometimes overtaken by events. There is also the perception of judicial bias in some cases. In the same way the large numbers of election petitions put a lot of strain on the judiciary, clogging up the courts. Voter education on realistic expectations of elections by citizens should be intensified so that an election ends with the ballot and only genuine cases go through adjudication.

Keywords: election adjudication, election disputes in Africa, electoral justice, election petitions, electoral integrity, and alternate election dispute resolution


Le présent article examine l’arbitrage électoral dans le processus de  démocratisation en Afrique. L’idée que des personnes  lésées introduisent une pétition électorale devant un tribunal au lieu de recourir à la violence est un signe positif dans le  processus de démocratisation en Afrique. Les lésés choisissent la justice comme leur arbitre, une pratique qui facilitera  l’institutionnalisation de l’alternance et renforcera la primauté du droit et du constitutionalisme. Cependant, il y a eu des doutes  quant à l’issue de l’arbitrage judiciaire de ces différends électoraux. Les différends électoraux ne se règlent pas rapidement et les décisions des tribunaux sur ces questions sont parfois dépassées par les événements Il y a en outre la perception d’une partialité judiciaire. De la même manière, le grand nombre de pétitions électorales met beaucoup de pression sur le pouvoir judiciaire, engorgeant ainsi les tribunaux. L’éducation des électeurs sur les attentes réalistes des citoyens concernant les élections devrait être intensifiée afin que les scrutins se terminent sur le verdict des urnes et que seuls les cas dûment fondés passent par l’arbitrage.

Mots-clés: arbitrage électoral, litiges électoraux en Afrique, justice électorale, pétitions électorales, intégrité électorale, et règlement alternatif de litiges  électoraux

Published
2017-12-01
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 0850-3907