Mémoires ancrées dans les corps noirs entre l’Afrique et le Brésil

  • Maria Antonieta Antonacci

Abstract

À partir des recherches en rapport à la présence prononcée, mais réduite au silence, de l’univers culturel de la diaspora africaine au Brésil, des récits et des performances de corps noirs insurgents sont apparus dans le Nord-Est brésilien. La perception, au cœur de ces formes orales de communication, de certaines façons de voir l’unité cosmique des peuples africains, nous a menée à nous pencher sur les connexions cosmos/corps/culture, décrites en paroles/voix/image/rythme. Dans l’intertextuel et dans le dialogique des écritures performatives, nous percevons les réinventions des ancêtres culturaux africains inscrits dans les mémoires des corps noirs. Les politiques publiques d’affirmation, comme la Loi 10.639/2003 qui introduit l’enseignement de l’histoire de l’Afrique, des cultures africaines et afro-brésiliennes au niveau scolaire, promeuvent les études des cultures africaines ; les espaces de mémoire, les réformes curriculaires mettent en évidence les liens Afrique/Brésil. Dans ce contexte surgissent les puissances des corps noirs, l’initiative noire, les groupes de théâtre noirs, les mobilisations en faveur de l’esthétique et de la fierté noire. Mots-clés : matrices orales africaines, corps noirs, éthique et esthétique noires, études décoloniales, anti-racisme.

Thanks to research, eventhough silent, the presence of the great African Diaspora cultural universe in Brazil, including stories and performances by insurgent black bodies have resurfaced in the north-east of Brazil. The perception, at the heart of these oral forms of communication, of certain ways of seeing the cosmic unity of African peoples, has driven us to look at the cosmos/body/culture connections, described in words/voice/image/rhythm. In the intertextual and the dialogic of 'performative writings', we examine the reinventions of African cultural ancestors inscribed in the memories of black bodies. Public policies of affirmation, such as Law No. 10.639 / 2003 that introduced the teaching of the history of Africa, African and Afro-Brazilian cultures at school level promote African studies; spaces of memory; while curricular reforms highlight Africa-Brazil links. In this context the powers of black bodies, black initiative, black theatre groups, mobilizations in favour of black aesthetics and pride arise. Keywords: African oral matrices, black bodies, black ethics and aesthetics, decolonial studies, anti-racism.

 

Published
2019-10-14
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 0850-3907