PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Africa Development

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Sustaining Global Skills Inequality? Skills Development and Skills Protectionism in the Nigerian Multinational Corporate Sector

Joseph O. Jiboku, Wilson Akpan

Abstract


The vital role of skills for socio-economic transformation is well espoused in the literature; however little scholarly attention has been paid to the international dichotomies in skills and the dynamics that underpin them. In many countries in the Global South, there is a plethora of liberal policies that seek to attract industrial investment by corporations in the Global North, the hope often being that the development of vital skills will result from such investments. Yet, studies have shown that in many developing countries, years of active business involvement by multinational corporations have not had the desired effects. Against this backdrop, this article examines the skills development programmes and strategies in Nigeria’s multinational corporate sector vis-à-vis the dominant national discourses on skills development in Nigeria. The focus is on the extent to which multinational corporations (MNCs) operating in Nigeria have facilitated the acquisition of vital skills. From interviews conducted in key Nigerian national manpower policy agencies and two multinational companies, with long active industrial operations in Nigeria, the article argues that despite their long existence, MNCs operating in Nigeria still source vital skills from their home countries. Besides, the levels of investment in skills development in the local economy suggest a possibility of skills protectionism – an active or unwitting process of ‘hoarding’ vital skills. The article thus highlights the challenges and contradictions of economic calculations of corporations and national human capital development imperatives.

Keywords: Skills, Skills development, skills protectionism, skills inequality, development, Multinational Corporations, Nigeria

 

Le rôle essentiel des compétences pour la transformation socio-économique est bien en évidence dans la littérature, mais, les chercheurs ont accordé peu d’attention aux dichotomies internationales sur les compétences et à la dynamique qui les sous-tend. Dans de nombreux pays du Sud, il existe une pléthore de politiques libérales visant à attirer les investissements industriels des entreprises du Nord, dans l’espoir que le développement de compétences essentielles découlera de tels investissements. Cependant, des études ont montré que, dans de nombreux pays en développement, les entreprises multinationales n’ont pas apporté les effets escomptés depuis des années. Dans ce contexte, le présent article examine les programmes et stratégies de développement des compétences dans le secteur des entreprises multinationales au Nigeria par rapport aux discours nationaux dominants sur le développement des compétences au Nigeria. L’accent porte sur le niveau de facilitation d’acquisition de compétences essentielles par les compagnies multinationales opérant au Nigeria. D’après des entretiens menés dans des agences nationales nigerianes chargées de la politique de main-d’œuvre et dans deux sociétés multinationales actives depuis longtemps au Nigeria, l’article affirme que, malgré leur longue présence, les entreprises multinationales opérant au Nigeria continuent de se procurer les compétences essentielles dans leur pays d’origine. En outre, les niveaux d’investissement dans le développement de compétences dans l’économie locale laissent supposer une possibilité de protectionnisme des compétences – un processus actif ou involontaire de « thésaurisation » de compétences essentielles. L'article met ainsi en évidence les défis et les contradictions des calculs économiques des entreprises et des impératifs nationaux de développement du capital humain.

Mots-clés : compétences, développement de compétences; protectionnisme des compétences, inégalité des compétences, développement, sociétés multinationales, Nigeria




AJOL African Journals Online