PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Africa Development

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



The Determination and Analysis of Constraints in Resource Use Efficiency in Multiple Cropping Systems by Small-Holder Farmers in Ebonyi State, Nigeria

Michael U Awoke, Eugene C Okorji

Abstract


The constraints militating against the smallholder farmers in multiple-cropping system in Ebonyi State, Nigeria were analysed. A multi-stage sampling technique was adopted to sample and administer questionnaires to 240 smallholder multiple-croppers. Data were collected and analysed using descriptive statistics. High lease charges (45 percent), problems of land fragmentation (35 percent), the low fertility of the land (78 percent), the distance of cultivable land (52 percent) and sex discrimination (100 percent) were constraints militating against the efficiency of land use. The constraints against efficient labour use were the high cost of labour, emigration, sex discrimination, and other competing labour uses, which constituted 23 percent, 22 percent, 19 percent and 14 percent respectively. Responses regarding constraints against capital use referred to the non-availability of improved varieties of yam and cocoyam (29 percent), the high cost of modern inputs (36 percent), the lack of adequate finance (33 percent), and the lack of collaterals (22 percent). The study confirmed that multiple-cropping system would have been more efficient if these constraints were reduced or eradicated. Effective extension services as well as efficient policy formulation and implementation by government are therefore recommended.
Résumé

Cette contribution analyse les contraintes auxquelles sont confrontés les petits exploitants agricoles engagés dans le système de la multi-culture dans l'état d'Ebonyi, au Nigeria. Une technique d'échantillonnage à plusieurs niveaux a été employée pour tester et soumettre à un questionnaire 540 petits exploitants agricoles spécialisés dans la multi-culture. Les données ont ensuite été collectées et analysées à l'aide de statistiques descriptives. Les redevances de location (45 pour cent), les problèmes liés au morcellement de la terre en parcelles (35 pour cent), la faible fertilité de la terre (78 pour cent), la distance des terres cultivables (52 pour cent), ainsi que la discrimination sexuelle (100 pour cent) ont été les éléments avancés, constituant un frein à la bonne utilisation de la terre. Les éléments constituant un frein à une utilisation efficiente des ressources humaines disponibles sont le coût élevé de la main-d'œuvre, l'émigration, les discriminations sexuelles, ainsi que les autres formes d'utilisation des ressources humaines ; ceux-ci constituaient respectivement 23 pour cent, 22 pour cent, 19 pour cent et 14 pour cent. Les réponses relatives aux contraintes pesant sur une bonne utilisation du capital portaient sur l'absence de variétés améliorées d'ignames et de tarots (29 pour cent), le coût élevé des frais modernes de production (36 pour cent), le manque de financement adéquat (33 pour cent) et de collatéraux (22 pour cent). L'étude a confirmé que la multi-culture aurait été plus efficace, si ces contraintes étaient réduites ou supprimées. Des services de vulgarisation, ainsi que la formulation et la mise en place par le gouvernement d'une politique efficace ont été recommandés.
Africa Development/Afrique et développement Vol.XXIX, No 3, 2004: 58-69



http://dx.doi.org/10.4314/ad.v29i3.22199
AJOL African Journals Online