PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Africa Development

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Identification, collection and domestication of medicinal plants in Southeastern Nigeria

AE Ibe, Martin I Nwufo

Abstract


Field studies were conducted to investigate the medicinal plants, through identification, collection and domestication of these plants in southeastern, Nigeria. Questionnaire, personal interview and review of available records show that out of forty-three plants about fifteen were undergoing domestication in the course of this research. This study revealed that much has not been done to domesticate these medicinal plants in Southeastern Nigeria. It was equally discovered that the medicinal plants have other uses as some could be used as vegetables, fruits, trees, ornamentals etc. From the results of this study, it is believed that nature has everything we need to exist happily on earth. But our inability to positively exploit nature makes the difference. If the result and recommendations of this study are strictly implemented, we hope for a better future.

Résumé


Des études de terrain ont été menées sur les plantes médicinales, grâce à un processus d'identification, de collecte et de domestication de ces plantes dans le sud-est du Nigeria. L'élaboration de questionnaires, des entrevues personnelles, ainsi que le travail de collecte des documents disponibles ont révélé que sur quarante trois plantes, environ quinze étaient soumises à un processus de domestication, pendant cette recherche. Cette étude a également montré que toutes les mesures nécessaires n'ont pas été prises pour la domestication de ces plantes médicinales dans le sud-est du Nigeria. Nous avons également découvert que les plantes médicinales peuvent être employées à d'autres fins et peuvent ainsi être utilisées comme des légumes, des fruits, des arbres, des plantes ornementales, etc. Les résultats de cette étude révèlent que la nature nous offre déjà tout ce dont nous avons besoin pour vivre heureux sur cette terre. Mais c'est notre incapacité à l'exploiter positivement qui fait la différence. Nous avons cependant toutes les raisons d'être confiants en l'avenir, si les résultats et recommandations de cette étude sont rigoureusement appliqués.

Africa Development Vol. XXX(3) 2005: 66–77



http://dx.doi.org/10.4314/ad.v30i3.22230
AJOL African Journals Online