PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Afrique Science: Revue Internationale des Sciences et Technologie

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Qualité bioécologique d’un milieu lacustre hyper-eutrophisé en zone équatoriale (Afrique Centrale) : peuplement de protozoaires ciliés et macro invertébrés bentho-aquatiques

G Ajeagah, J F Bikitbe, F Longo

Abstract


Le lac d’Obili est un écosystème aquatique situé en plein cœur de Yaoundé en Afrique centrale. Les études physique, chimique, et biologique ont été effectuées dans ce milieu aquatique. Des prélèvements ont été effectués durant six mois sur le site en surface et en profondeur, grâce aux méthodes telles que la spectrophotométrie, la respirométrie et la volumétrie. Des échantillons de boues, d’eau et de vase ont été analysés. Les observations à la loupe et l’identification des espèces grâce aux clés d’identifications ont permis d’avoir une idée claire sur l’état trophique du milieu. A partir des résultats découlant de ces analyses, nous avons pu bâtir une matrice de résultat. Sur celle-ci, des analyses statistiques descriptives ont été appliquées avec le logiciel d’analyse SPSS. De ces résultats, nous observons une légère acidité des eaux en profondeur par rapport à celles de la surface qui sont pratiquement neutre. L’oxygène est croissant sur les deux plans d’eaux sur toute la période d’étude. Le Dioxyde de Carbone (CO2) quant à lui présente une courbe en U. La température est globalement élevée en surface par rapport à la profondeur. La concentration en nitrate est plus élevée en profondeur qu’en surface. La DBO5 évolue en dents de scie et présente des courbes qui se croisent pendant le mois de mars. Des bio-indicateurs de polysaprobité telles que Metopus ovatus Caenomorpha medusa, Paramecium africanum révèlent une dystrophie avancée du milieu. Les dysfonctionnement de ce milieu lentique et la surcharge en ortho phosphate et nitrates sont confirmée par l’identification d’une forte peuplent des macrophytes a l’instar de Nymhea lotus, Pistia stratiotes et d’ Eichhornia crassipes. Les fortes corrélations sont observées entre les paramètres physicochimique et biologique et le test de Mann Whitney montre un unique écosystème avec peu de variation spatio-temporelle.

Mots-clés : ciliés, macro invertébrés, bio indicateur, hyper eutrophisation.

Bio-ecological assessment of a hyper-eutrophic lake in an equatorial region (Central Africa) : population dynamics of ciliated protozoa and bentho-aquatic macro invertebrates

The Obili Lake is an aquatique ecosystem that is positioned in Yaoundé, Cameroon Physico-chemical and biological assessment were carried out in this lake during a six month duration at the surface and the depth level by spectrophotometry, respirometry and volumetry. Analytical statistical studies reveal a slight acidity from surface to base, while Oxygene concentrations were present in the medium. Carbon dioxide showed a U profile, while temperature is higher at the surface due to the direct incidence of solar radiation. BOD values were variable in the medium. Bio-indicators of polysaprobity such as Metopus ovatus Caenomorpha medusa, Paramecium africanum reveal an advance dystrophication of the milieu. The dysfunctioning of this lentic medium and the high load of orthophosphate and nitrates are confirmed by the identification of a high density of macrophytes such as Nymhea lotus, Pistia stratiotes et d’Eichhornia crassipes. The high correlation that is observed between the physico-chimical and biological parameters and the Mann Whitney test proof a unique ecosystem with low spatial dispersion

Keywords : ciliated protozoa, benthic macro-invertebrates, bio-indicator, hyper-eutrophication.





AJOL African Journals Online