PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Journal of Neurological Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Evaluation de la charge de l’aidant apres un accident vasculaire cerebral au Centre Hospitalier Universitaire de Brazzaville

Ghislain Armel Mpandzou, Amour Ngouma, Paul Macaire Ossou-Nguiet, Aubaine Nkounkou, Dinah Happhia Motoula Latou, Eliot Prince Sounga Bandzouzi, Ngandzali Davelle Doungou, Bebene Bandzouzi-Ndamba, Richard Bileckot

Abstract


Introduction: L’accident vasculaire cérébral (AVC) est la première cause du handicap acquis de l’adulte et la deuxième cause de démence. Le retour au domicile du patient est étroitement lié à la charge de l’aidant. Le but de notre étude était d’évaluer la charge de l’aidant principal des patients victimes d’AVC après le retour au domicile.

Méthode: Il s’est agi d’une étude longitudinale analytique réalisée du 1er octobre 2014 au 30 septembre 2015, au CHU de Brazzaville. Tous les patients hospitalisés pour un premier AVC confirmé par une imagerie cérébrale et retournés à leur domicile ont été inclus. Tous les patients ayant un score de Rankin modifié ≥ 2 avant l’hospitalisation n’ont pas été inclus. L’échelle de Zarit a été utilisée pour évaluer la charge de l’aidant principal. Les autres variables étudiées regroupaient les données sociodémographiques des patients et des aidants. L’impact psychologique et fonctionnel de l’hémiplégie vasculaire des patients, a été évalué respectivement par le questionnaire abrégé de Beck et l’index de Barthel. Le logiciel SPSS 21 a été utilisé pour l’analyse statistique. Le seuil de significativité a été fixé à 0,05.

Résultats: L’étude a porté sur 70 patients d’âge moyen de 55,4±11,49 ans, avec un sex ratio de 1,12. L’aidant principal
était représenté par un descendant dans 44,5%. L’âge moyen des aidants était de 41,4 ± 11,9 ans, significativement inférieur à celui des patients (p < 0,001). Le score de Zarit moyen était de 44,8 ±10,6 ; 36,4 ±12,1 et 27,2 ±13,8 respectivement à un, trois et six mois de suivi. La charge de l’aidant s’est améliorée avec le temps, avec une variation moyenne du score de Zarit entre le premier et sixième mois de suivi statistiquement significative de -17,6±8,16 (p<0,001). L’âge du patient « supérieur à 65 ans », le mode de vie « avec conjoint » et le type d’AVC « hémorragique » étaient identifiés comme facteurs associés à la charge de l’aidant.

Conclusion: La charge de l’aidant principal s’améliore au cours de l’évolution, avec l’amélioration de l’autonomie fonctionnelle et de l’humeur des patients. Il est nécessaire d’inclure cette donnée lors de l’éducation thérapeutique des aidants dans le cadre d’une prise en charge globale des AVC.

Mots clés: Accident vasculaire cérébral, Congo, Charge aidant, invalidité, réadaptation

English Title: Assessment of caregiver’s burden after stroke at the Brazzaville University Hospital

English Abstract

Introduction: Stroke is the leading cause of acquired disability in adults and the second leading cause of dementia. After the hospitalization phase, the return to the patient’s home is closely linked to the caregiver’s burden. The aim of our study was to assess the burden of the primary caregiver of stroke patients after returning home.

Method: This was a longitudinal study carried out from 1st October 2014 to 30th September 2015 at the university hospital of Brazzaville. All patients hospitalized for a first stroke confirmed by brain imaging and returned to their homes were included. All patients with a modified Rankin Scale ≥ 2 prior to hospitalization were not included. The Zarit scale was used to assess the caregiver’s burden. The other variables studied included socio-demographic data from patients and caregivers, the psychological and physical impact of patients’ vascular hemiplegia, assessed respectively by abbreviated Beck’s questionnaire and the Barthel index. The SPSS 21 software was used for statistical analysis. The significance threshold was set at 0.05.

Results: The study included 70 patients with a mean age of 55.4 ± 11.49 years, with a sex ratio of 1.12. The primary caregiver was represented by a descendant in 44.5%. The mean age of caregivers was 41.4 ± 11.9 years, significantly lower than that of the patients (p <0.001). The average Zarit score was 44.8 ± 10.6; 36.4 ± 12.1 and 27.2 ± 13.8 respectively at one, three and six months of follow-up. The caregiver burden improved over time, with an average change in the Zarit score between the first and the sixth month of statistically significant follow-up of -17.6 ± 8.16 (p <0.001). Patient age “over 65 years”, “spousal” lifestyle, and “haemorrhagic” stroke were identified as factors associated with the caregiver’s burden.

Conclusion: The burden of neurological disability after a stroke on the primary caregiver improves as the course progresses, with improved functional autonomy and improved patient mood. It is necessary to include this data in the therapeutic education of caregivers in the context of comprehensive care for stroke patients.

Keywords: Caregiver burden, Congo, disability, stroke




AJOL African Journals Online