Anesthesie au cours des ventriculocisternostomies au Mali : Une serie de 31 cas

  • Sidibe Amadou Sidibe
  • Seydina Alioune Beye
  • Nouhoum Diani
  • Fadima Tall
  • Mamadou Abdoulaye Chiad Cisse
  • Diénéba Doumbia
  • Oumar Diallo
  • Aladji Seidou Dembele
  • Broulaye Samake
  • Djibo Mahamane Diango
  • Youssouf Coulibaly

Abstract

Introduction La ventriculocisternostomie est une technique moderne du traitement des hydrocéphalies. Elle est peu fréquente en Afrique.

Objectif:  Décrire la prise en charge anesthésique et l’évolution des patients opérés par ventriculocisternostomie.

Patients et Méthode: Etude de cohorte prospective de 15 mois de janvier 2014 au 31 mars 2015. La saisie et l’analyse des données ont été effectuées par Microsoft word 2010 Epi info 3.5.3.fr.

Résultats:  Les nourrissons prédominaient avec un sexe ratio de 1,81 en faveur du sexe masculin. Un antécédent de méningite ou d’infection respiratoire à répétition a été retrouvé chez 10 patients (32,2%). L’indication de la ventriculocisternostomie était une hydrocéphalie chez 30 patients (96, 8%). La classe ASA était II chez 19 patients (61,3%). L’intubation était prévue difficile chez 28 patients (90,3%).Tous les patients ont été opérés sous anesthésie générale. Une antibioprophylaxie a été faite chez tous les patients. La tachycardie isolée a été le seul évènement indésirable per opératoire observé chez 13 patients (41,9%). La durée de la chirurgie était de 62, 25 ± 20,9 minutes celle de l’anesthésie était de 93,5 ± 25,4 minutes. En postopératoire, une complication a été observée chez 7 patients (22,6%). Il s’agissait d’une méningite chez 3 patients (42,9%), d’une souffrance cérébrale, d’une obstruction de la stomie, d’un abcès cérébral et une paralysie du nerf III dans 14,3% chacune (1 patient). L’évolution était favorable chez 29 patients (93,5%). La durée médiane d’hospitalisation était de 3 jours.

Conclusion:  Au Mali, la prise en charge anesthésique au cours de la ventriculocisternostomie s’adresse à une population pédiatrique avec un terrain précaire.

 

English title: Anesthesia during endoscopic third ventriculostomy in Mali: A series of 31 cases

Introduction: Endoscopic Third Ventriculostomy (ETV) is a modern technique for the treatment of hydrocephalus. It is uncommon in Africa. Objective To describe ananesthesic management and the outcome of patients operated on by ETV. Patients and Methods Prospective cohort study over 15 months to January 2014 at 31 march 2015. The data entry and analysis were done by word office, Epi info 3.5.3.fr.

Results: Infants predominated with a sex ratio of 1.81 in favor of men. A history of meningitis or recurrent respiratory infection was found in 10 patients (32.2%). The indication of ETV was hydrocephalus in 30 patients (96.8%). The ASA class was II in 19 patients (61.3%).  Intubation was expected to be difficult in 28 patients (90.3%). All patients were operated on under general anesthesia. Antibiotic  prophylaxis was done in all patients. Isolated tachycardia was the only peroperative adverse event observed in 13 patients (41.9%). The duration of the surgery was 62.25 ± 20.9 minutes that of the anesthesia was 93.5 ± 25.4 minutes. Postoperatively, a complication was observed in 7 patients (22.6%). It was meningitis in 3 patients (42.9%), brain pain, obstruction of the stoma, brain abscess and nerve III paralysis in 14.3% each (1 patient). The outcome was favorable in 29 patients (93.5%). The median hospital stay was 3 days.

Conclusion:  In Mali, anesthetic management during ETV is aimed at a pediatric population with precarious terrain.

Published
2021-07-29
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1015-8618
print ISSN: 1992-2647