BIOCHEMICAL ASPECTS OF EPILEPSY IN GABON
ASPECTS BIOCHIMIQUES DE L\'EPILEPSIE AU GABON. INTERET DU GLUTAMATE (Francais)

  • Philomène Kouna Ndouongo Service de Neurologie, Centre Hospitalier de Libreville (CHL), BP 2228 Libreville Gabon
  • Félix Ovono Abessolo Service de Biochimie, Faculté de Médecine, Université des Sciences de la Santé, BP 18027 Libreville Gabon
  • Yvonne Assengne Nze Service de Neurochirurgie, Fondation Jeanne Ebori (FJE), Libreville Gabon
  • Sandrine Ekaghba Service de Biochimie, Faculté de Médecine, Université des Sciences de la Santé, BP 18027 Libreville Gabon
  • Marylène Ndong Launay Service de Neurologie, Centre Hospitalier de Libreville (CHL), BP 2228 Libreville Gabon
  • Guy Joseph Lemamy Service de Biochimie, Faculté de Médecine, Université des Sciences de la Santé, BP 18027 Libreville Gabon
  • Jean Calvin Nguele Service de Biochimie, Faculté de Médecine, Université des Sciences de la Santé, BP 18027 Libreville Gabon
  • Elisabeth Lendoye Service de Biochimie, Faculté de Médecine, Université des Sciences de la Santé, BP 18027 Libreville Gabon
  • Paul Marie Loembe Service de Neurochirurgie, Fondation Jeanne Ebori (FJE), Libreville Gabon
  • Edouard Ngo Milama Service de Biochimie, Faculté de Médecine, Université des Sciences de la Santé, BP 18027 Libreville Gabon

Abstract

RESUME

Introduction: L\'hyperexcitabilité neuronale observée dans les crises épileptiques serait la résultante d\'un déséquilibre entre une inhibition par l\'acide ?-amino butyrique (GABA) et l\'excitation par le glutamate, en faveur de ce dernier.

Objectif: Le but de notre travail est de déterminer les taux sériques de glutamate, lactate, lacticodéshydrogénase et glutamine chez les épileptiques gabonais afin d\'évaluer leur pouvoir informant dans le pronostic et le suivi des épilepsies dans notre environnement.

Méthodes: L\'étude a porté sur 43 patients des deux sexes dont l\'âge moyen est de 31,4±23,9 ans (avec des extrêmes allant de 2 à 75 ans) hospitalisés et vus en consultations externes, faisant principalement une crise par mois (76,7%) et une prédominance des crises généralisées (67,4%).

Résultats: Les étiologies les plus fréquemment retrouvées concernent les accidents vasculaires cérébraux (26,1%) et les infections (11,6%). Une augmentation nette des taux sériques de glutamate est observée, allant de 147 à 600 μmol/l, pour une moyenne de 351,7±119,6 μmol/l (normale: 40-120 μmol/l).

Conclusion: Cette étude préliminaire appelle des recherches complémentaires sur des séries longitudinales concernant les clairances hémato-méningées du glutamate pour bien cerner les problèmes d\'excitotoxicité liés au glutamate.

SUMMARY

Introduction: The neuronal excitability which can be observed during the epilepsial crisis should be the result of a disequilibrium between the inhibitory action of GABA (y-Amino Butyric Acid) and the excitatory action of glutamate, in favour of the latest.

Objectives: The main goal of our study is to determine the glutamate seral in Gabonese people suffering from epilepsy in order to evaluate their informative power for the pronostic and the follow-up of epileptic crisis in our environment.

Methods: The study has concerned 43 patients of both sexes whom medium age was 31,4±23,9 years (from 2 to 75 years old), hospitalised and from external consulting.

Results: Results obtained showed increased levels of seral glutamate (351,7±119,6 μmol/l, from 147 to 600 μmol/l (normal range from 40 to 120 μmol/l). This preliminary study needs to be completed with longitudinal assays of glutamate in order to improve the pronostic of epilepsy.

Key Words: Afrique, Epilepsie, Gabon, Glutamate, Africa, Epilepsy, Gabon, Glutamate

Af. Jnl. Neurological Sci Vol.23(1) 2004
Published
2004-10-15
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1015-8618
print ISSN: 1992-2647