Association of Partner Support and Partner Communication with Provider Prescribed Contraceptive Method Use among Heterosexual Couples in Kisumu, Kenya

  • Virginia Mason
  • Fredrick Otieno
  • Finch Odhiambo
  • Olivia R. Sappenfield
  • Supriya D. Mehta
Keywords: Family planning, male involvement, reproductive health, agency, Africa

Abstract

We explored partner support and communication factors associated with provider prescribed contraceptive (PPC) use to inform contraception  interventions among heterosexual couples in Kenya. From April 2014 through September 2016, 252 community recruited couples in Kisumu, Kenya, were enrolled. Men and women were surveyed separately and asked about communication regarding sexual/reproductive health and relationship characteristics. PPC use was defined as female reported use of pills, injection, implant, IUD, or tubal ligation. Multivariable Poisson regression with robust variance estimate was used to identify factors associated with PPC. In multivariable modeling, women who reported discussing the future of their relationship with their partner were 2.46 (95% CI: 1.13-5.36) times more likely, and men who reported discussing condom use were 0.83 (95% CI: 0.72-0.95) time less likely, to report PPC use. These findings call for greater attention to involving male partners, incorporating communication skills, and relationship characteristics into interventions in our and similar settings. 

Keywords: Family planning, male involvement, reproductive health, agency, Africa


Nous avons exploré le soutien des partenaires et les facteurs de communication associés à l'utilisation de contraceptifs prescrits par le fournisseur (PPC) pour informer les interventions de contraception auprès des couples hétérosexuels au Kenya. D'avril 2014 à septembre 2016, 252 couples recrutés par la communauté à Kisumu, au Kenya, étaient inscrits. Les hommes et les femmes ont été interrogés séparément et interrogés sur la communication concernant la santé sexuelle / reproductive et les caractéristiques des relations. L'utilisation du CPP a été définie comme l'utilisation déclarée par les femmes de pilules, d'injection, d'implant, de DIU ou de ligature des trompes. Une régression de Poisson multivariable avec une estimation de variance robuste a été utilisée pour identifier les facteurs associés au CPP. Dans la modélisation multivariable, les femmes qui ont déclaré discuter de l'avenir de leur relation avec leur partenaire étaient 2,46 (IC à 95%: 1,13-5,36) fois plus susceptibles, et les hommes qui ont  déclaré discuter de l'utilisation du préservatif étaient 0,83 (IC à 95%: 0,72-0,95). Moins susceptibles de signaler l'utilisation du PPC. Ces résultats appellent à une plus grande attention à l'implication des partenaires masculins, à l'intégration des compétences en communication et des caractéristiques relationnelles dans les interventions dans notre environnement et dans des environnements similaires.

Mots-clés: Planification familiale, implication masculine, santé reproductive, agence, Afrique

Published
2020-07-23
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1118-4841