Quality of labour and uncomplicated delivery care: a formative assessment of selected health facilities in Ebonyi and Kogi States, Nigeria

  • Gbenga Ishola
  • Adebayo Olukunle Ajala
  • Emmanuel Ugwa
  • Gabriel Alobo
  • Ugo Okoli
  • Barbara Rawlins
  • Mark Kabue
  • Adebayo Oluwatobi
  • Adetiloye Oniyire
  • Emmanuel Otolorin
Keywords: Maternal, Newborn, Quality, Nigeria, Delivery Care

Abstract

Maternal Child Survival Program (MCSP) worked in Ebonyi and Kogi States between 2014 to 2018 to improve quality of maternal, child and newborn health care. A formative assessment was conducted in selected health facilities to examine the quality of care received by mothers and their newborns at all stages of normal birth on the day of birth. Health providers attending deliveries at 13 facilities in the two states were observed by trained health professionals. Forty health facilities with a high volume of at least 50 Antenatal Care visits per month and deliveries were purposively selected from 120 quality improvement health facilities. Screening for danger signs at admission was conducted for only 10.5% cases in labor and providers adhered to most recommended infection prevention standards but only washed hands before birth in 19.5% of cases. Chlorhexidine gel was applied to the newborn’s umbilical stump in only 2% cases while partograph was used in 32% of the cases. No newborns received the full package of essential care. Potentially harmful practices were observed especially holding newborn babies upside down in 32% cases. Improved provider training and mentoring in high-quality care on the day of birth and strengthened supportive supervision may help to reduce maternal
and newborn morbidity and mortality.

Keywords: Maternal, Newborn, Quality, Nigeria, Delivery Care

 

Le programme de survie de la mère et de l'enfant (MCSP) a travaillé dans les États d'Ebonyi et de Kogi entre 2014 et 2018 pour améliorer la qualité des soins de santé maternelle, infantile et néonatale. Une évaluation formative a été menée dans certains établissements de santé pour examiner la qualité des soins reçus par les mères et leurs nouveau-nés à tous les stades de l'accouchement normal le jour de la naissance. Les prestataires de santé assistant aux accouchements dans 13 établissements des deux États ont été observés par des professionnels de la santé formés. Quarante établissements de santé avec un volume élevé d'au moins 50 visites de soins prénatals par mois et les accouchements ont été sélectionnés à dessein parmi 120 établissements de santé améliorant la qualité. Le dépistage des signes de danger à l'admission n'a été effectué que pour 10,5% des cas pendant le travail et les prestataires ont adhéré à la plupart des normes de prévention des infections recommandées, mais ne se sont lavés les mains avant la naissance que dans 19,5% des cas. Un gel de chlorhexidine a été appliqué sur le moignon ombilical du nouveau-né dans  seulement 2% des cas, tandis que le partogramme a été utilisé dans 32% des cas. Aucun nouveau-né n'a reçu l'ensemble complet des soins essentiels. Des pratiques potentiellement néfastes ont été observées, notamment en tenant les nouveau-nés à l'envers dans 32% des cas. L'amélioration de la formation et du mentorat des prestataires de soins dans les soins de haute qualité le jour de la naissance et le renforcement de la supervision formative peuvent contribuer à réduire la morbidité et la mortalité maternelles et néonatales.

Mots-clés: Maternelle, nouveau-né, qualité, Nigéria, soins à l'accouchement

Published
2021-02-08
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1118-4841