A comparative analysis of teenagers and older pregnant women concerning maternal and neonatal adverse outcomes in Raymond Mhlaba sub-District, South Africa

  • Nombulelo Tshakweni
  • Daniel Ter Goon
  • Uchenna Benedine Okafor
Keywords: Grossesse chez les adolescentes, Résultats indésirables maternels et néonatals, Femmes enceintes âgées, Afrique du Sud

Abstract

Teenage pregnancy has become a common global public health issue, associated with increased risk of obstetric complications and adverse neonatal outcomes. Teenagers are more prone to obstetric complications compared to older women. This study examined the maternal and neonatal adverse outcomes among teenagers, and compared them with older pregnant women. This study extracted maternal and neonatal adverse outcomes from 196 medical records of women delivered at Fort Beaufort Hospital from April 2017 to March 2018. Teenagers developed anaemia (13%) and pre-eclampsia (2.1%) during pregnancy as compared to older pregnant women. Most of the women delivered through normal vertex, although the teenagers had the highest percentage of caesarean section (27%) compared to the older women. Few proportions of women developed complications during delivery, however, obstructed labour (14.7%), prolonged labour (11.5%), foetal distress (14.8%) was more prevalent in teenagers. Most neonates were delivered at preterm birth and were alive across all age groups. However, few of the preterm births (23.2%) and very premature neonates (7.4%) occurred among the teenager mothers compared to older women. Few neonates had an Apgar score of less than 7
in 1 minute across all age groups. The risk of obstructed labour, prolonged labour, and foetal distress was predominant among teenagers compared to the older women. There was high incidence of vaginal deliveries, preterm babies and low Apgar score among teenagers compared to the older women. The findings of this study revealed that the teenagers start booking at the second trimester, which may impose the risk of complications if not observed at an early stage. There was high incidence of vaginal deliveries, preterm babies and low Apgar score among teenagers compared to the older women. Programmes to support early antenatal bookings for teenagers are important to address adverse maternal complications associated with late antenatal bookings.

Keywords: Teenage pregnancy, Maternal and neonatal adverse outcomes, Older pregnant women, South Africa


La grossesse chez les adolescentes est devenue un problème de santé publique mondial courant, associé à un risque accru de complications obstétricales et d'issues néonatales défavorables. Les adolescentes sont plus sujettes aux complications obstétricales que les femmes plus âgées. Cette étude a examiné les résultats indésirables maternels et néonatals chez les adolescents et les a comparés à ceux des femmes enceintes plus âgées. Cette étude a extrait les résultats indésirables maternels et néonatals de 196 dossiers médicaux de femmes accouchées à l'hôpital de Fort Beaufort d'avril 2017 à mars 2018. Les adolescentes ont développé une anémie (13%) et une pré-éclampsie (2,1%) pendant la grossesse par rapport aux femmes enceintes plus âgées. La plupart des femmes ont accouché par un sommet normal, bien que les adolescentes aient eu le pourcentage le plus élevé de césarienne (27%) par rapport aux femmes plus âgées. Peu de proportions de femmes ont développé des complications lors de l'accouchement, cependant, le travail dystocique (14,7%), le travail prolongé (11,5%) et la détresse fœtale (14,8%) étaient plus fréquents chez les
adolescentes. La plupart des nouveau-nés ont été nés prématurément et étaient vivants dans tous les groupes d'âge. Cependant, peu de naissances prématurées (23,2%) et de nouveau-nés très prématurés (7,4%) sont survenues parmi les mères adolescentes par rapport aux femmes plus âgées. Peu de nouveau-nés avaient un score Apgar inférieur à 7 en 1 minute dans tous les groupes d'âge. Le risque de dystocie, de travail prolongé et de détresse fœtale était prédominant chez les adolescents par rapport aux femmes plus âgées. Il y avait une incidence élevée d'accouchements vaginaux, de bébés prématurés et un faible score d'Apgar chez les adolescents par rapport aux femmes plus âgées. Les résultats de cette étude ont révélé que les adolescents commencent à réserver au deuxième trimestre, ce qui peut entraîner un risque de complications s'il n'est pas observé à un stade précoce. Il y avait une incidence élevée d'accouchements vaginaux, de bébés prématurés et un faible score d'Apgar chez les adolescents par rapport aux femmes plus âgées. Les programmes visant à soutenir les réservations prénatales précoces pour les adolescents sont importants pour lutter contre les complications maternelles indésirables associées aux réservations prénatales tardives.

Mots-clés: Grossesse chez les adolescentes, Résultats indésirables maternels et néonatals, Femmes enceintes âgées, Afrique du Sud

Published
2021-02-08
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1118-4841