Determinants of modern contraceptive prevalence and unplanned pregnancies in Migori County, Kenya: Results of a cross-sectional household survey

  • Troy D. Moon
  • Vincent Okoth
  • Joseph R. Starnes
  • Elisha Opiyo
  • Daniele J. Ressler
  • Julius Mbeya
  • Ash Rogers
Keywords: Contraception; family planning; unplanned pregnancy; Kenya, La contraception; planification familiale; grossesse non planifiée; Kenya

Abstract

Family planning and contraceptive utilization can have significant effects in reducing unplanned pregnancies and improving maternal and child health indicators. We conducted a retrospective cross-sectional study analyzing survey response data within six sub-locations of Migori County, Kenya in 2018 and 2019. We utilize this survey data to estimate both the prevalence of contraceptive uptake and unwanted pregnancies in the study populations, and to examine the potential role that different factors play in meeting related family planning targets. Descriptive statistics were calculated, and multivariable logistic regression was used to model determinants of contraceptive use and reported unplanned pregnancy. A total of 3,642 female heads of household were included. 63% of respondents reported that they currently use some form of contraception, and the prevalence of unplanned pregnancy was 36.7%. Our findings reflect the need for family planning programs to focus interventions on those at highest risk. There is a need for additional research and investigation into community and individual beliefs surrounding family planning in order to ensure that interventions are culturally sensitive and locally responsive.

La planification familiale et l'utilisation de la contraception peuvent avoir des effets significatifs sur la réduction des grossesses non planifiées et l'amélioration des indicateurs de santé maternelle et infantile. Nous avons mené une étude transversale rétrospective analysant les données de réponse à l'enquête dans six sous-sites du comté de Migori, au Kenya en 2018 et 2019. Nous utilisons ces données d'enquête pour estimer à la fois la prévalence de l'utilisation de la contraception et des grossesses non désirées dans les populations de l'étude, et pour examiner le rôle potentiel que jouent différents facteurs dans la réalisation des objectifs de planification familiale connexes. Des statistiques descriptives ont été calculées et une régression logistique multivariée a été utilisée pour modéliser les déterminants de l'utilisation de la contraception et les grossesses non planifiées signalées. Au total, 3 642 femmes chefs de ménage ont été incluses. 63% des répondants ont déclaré utiliser actuellement une forme de contraception et la prévalence des grossesses non planifiées était de 36,7%. Nos résultats reflètent la nécessité pour les programmes de planification familiale de concentrer les interventions sur les personnes les plus à risque. Il est nécessaire de mener des recherches et des enquêtes supplémentaires sur les croyances communautaires et individuelles entourant la planification familiale afin de garantir que les interventions sont culturellement sensibles et adaptées localement.

Published
2021-04-06
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1118-4841