Women’s contraceptive choice following the use of Implanon NXT: Findings from a study in Durban, South Africa

  • Ivana Beesham
  • Jennifer Smit
  • Shannon L. Bosman
  • Cecilia Milford
  • Mala Panday
  • Mags Beksinska
Keywords: Implanon, contraception, informed choice, reinsertion, South Africa, Implanon, contraception, choix éclairé, réinsertion, Afrique du Sud

Abstract

Implanon NXT was introduced in South Africa (SA) in 2014 to expand the contraceptive method mix. While studies have explored patterns of implant use, data on contraceptive choice following implant removal is limited. Here, we describe contraceptive choice among 120 women requesting Implanon NXT removal, between 2017 and 2018, at an urban reproductive health clinic in Durban, SA. Among women who used the implant for three years (n=91), >50% chose to reinsert Implanon NXT. Reasons for choosing to reinsert included satisfaction with the implant, the desire for a long-acting method and having had no side effects. A third of women chose not to reinsert Implanon NXT after three years due to side effects such as problematic bleeding. Most women requesting early removal of the implant switched to male condoms, injectables or oral contraceptives. Contraceptive services should provide women with contraceptive options and allow women to make informed decisions regarding contraceptive choice, in addition to providing support and managing side effects among Implanon NXT users.

Implanon NXT a été introduit en Afrique du Sud (SA) en 2014 pour élargir la gamme de méthodes contraceptives. Alors que les études ont exploré les modèles d'utilisation des implants, les données sur le choix de la contraception après le retrait de l'implant sont limitées. Ici, nous décrivons le choix de la contraception parmi 120 femmes demandant le retrait d'Implanon NXT, entre 2017 et 2018, dans une clinique de santé reproductive urbaine à Durban, SA. Parmi les femmes ayant utilisé l'implant pendant trois ans (n = 91),> 50% ont choisi de réinsérer Implanon NXT. Les raisons du choix de la réinsertion comprenaient la satisfaction à l'égard de l'implant, le désir d'une méthode à action prolongée et l'absence d'effets secondaires. Un tiers des femmes ont choisi de ne pas réinsérer Implanon NXT après trois ans en raison d'effets secondaires tels que des saignements problématiques. La plupart des femmes demandant le retrait précoce de l'implant sont passées aux préservatifs masculins, aux injectables ou aux contraceptifs oraux. Les services de contraception devraient offrir aux femmes des options contraceptives et leur permettre de prendre des décisions éclairées concernant le choix de la contraception, en plus de fournir un soutien et de gérer les effets secondaires parmi les utilisatrices d'Implanon NXT.

Published
2021-04-06
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1118-4841