Variabilité des Composés Phénoliques chez Vigna unguiculata (L.) Walp. (Légumineuses) et Influence de l\'Inoculation par les Rhizobia et les Champignons Mycorhiziens sur Leur Biosynthèse

  • Nwaga D Nana Wakam L.
  • R. Fokom
  • S. Oneya
  • A. Ngakou

Abstract

The major objective of this preliminary work is to assess the variability of phenolic compounds and the modification of their metabolism by symbiotic microorganisms (rhizobia and mycorrhiza). Three experiments have been carried out: the variability of phenolic compounds of 13 varieties of cowpea; the influence of the inoculation of 10 mycorrhizal strains on the biosynthesis of phenolic compounds, under green house and the effect of the double inoculation by rhizobia and mycorrhiza in two sites (Nkolbisson and Mbalmayo) on phenolics biosynthesis. The results show that: there is an important variability in cowpea seed polyphenol concentration, because the most rich variety has 33 times phenol compared to the less rich one; mycorrhiza fungi are able to significantly modify the metabolism of polyphenols biosynthesis in cowpea; the double inoculation of rhizobia and mycorrhiza may reduce the amount of phenolic compounds in cowpea, but a qualitative increase of the number of phenolic compounds was noticed. These observations are also related to ecological factors such as insects pests. From these results it is suggest that more basic studies are needed to improve our knowledge on the role of these compounds for plants defense.
Key words: phenolic compounds, mycorrhiza, rhizobia, spectrophotometry, thin layer chromatography, Vigna unguiculata.
Résumé
Cette étude préliminaire se propose d\'évaluer la variabilité des composés phénoliques du niébé (Vigna unguiculata (L.) Walp.) et la modification de leur métabolisme par les microorganismes symbiotiques (rhizobia et mycorhizes). Pour cela, trois expérimentations ont été menées. L\'analyse des composés phénoliques de 13 variétés de niébé, l\'influence de l\'inoculation de 10 souches de mycorhizes sur la synthèse des composés phénoliques du niébé en serre et l\'effet de la double inoculation des biofertilisants rhizobien et mycorhizien sur la synthèse des composes phénoliques, en conditions de champ, sur deux sites (Nkolbisson et Mbalmayo). Les résultats obtenus montrent que: la variabilité de la teneur des graines de niébé en polyphénols est importante, car la variété la plus riche a une teneur en phénols 33 fois plus élevée que la variété la plus pauvre. Les champignons mycorhiziens sont capables de modifier significativement le métabolisme de la synthèse en polyphénols des feuilles de niébé; la double inoculation du niébé avec les biofertilisants entraînerait une baisse significative de la teneur en phénols totaux des graines, mais surtout une augmentation qualitative du nombre de composés phénoliques en champ. Ces modifications dépendent, aussi fortement de facteurs écologiques liés au site comme la présence d\'insectes ravageurs. A partir de ces résultats, nous suggérons un approfondissement des connaissances sur le rôle de ces composés pour la défense des plantes.
Mots clés: chromatographie sur couche mince, composés phénoliques, mycorhizes, rhizobia, spectrophotométrie, Vigna unguiculata.

(Af. J. of Science and Technology: 2002 3(2): 127-135)
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1607-9949