PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Bulletin of Animal Health and Production in Africa

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Seroprevalence and associated risk factors of Brucellosis in dairy cattle in selected towns of West Shewa, Ethiopia

Edilu Jorga Sarba, Abreham Mekibib Getaneh, Bizunesh Mideksa Borena, Hirut Abebe Ambecha, Mekonnen Sorsa Berecha, Waktole Terfa Eteya, Getachew Kebebew Tola

Abstract


Bovine brucellosis is a contagious disease of cattle causing reproductive failure, loss of milk production and zoonosis worldwide. A cross-sectional epidemiological study was conducted on 816 dairy cattle (449 were cows) from 60 dairy farms to  determine the seroprevalence and associated risk factors of bovine brucellosis in dairy cattle in selected towns of West Shewa, Ethiopia. Sera were collected,  screened by Rose Bengale Plate Test and positive sera were further tested by Complement Fixation Test for confirmation of Brucella seropositivity. Data regarding risk factors were obtained from records and questionnaire. The association of brucellosis with risk factors was analyzed by Chi-square/Fischer’s exact test. The result showed 0.49% (4/816), 0.9% (4/449) and 3.3% (2/60) seroprevalence in cattle, cows alone and at herd level, respectively. Among the risk factors herd size (X2=4.24), history of abortion (OR=8.94) and retained fetal membrane (OR=8.39) showed significant association (p<0.05). The results of questionnaire survey showed 90% of the respondents do not know about brucellosis and use no maternity pen for their cows and 86.7% of them use no safety measure during assisting  delivery and disposing afterbirth materials. The prevalence of bovine brucellosis in the present study was low; however, the risk attributed by a single carrier cow to the public health is high in the presence of lack of awareness and poor hygienic practice. Therefore, at this prevalence level to test and cull seropositive cows at farm level and creating public awareness is suggested.


Key words: Brucellosis, Dairy cattle, Seroprevalence, Risk factor, West Shewa

 

Séroprévalence de la brucellose et facteurs de risque associés chez les bovins laitiers, dans certaines villes de l’ouest de Shewa en Éthiopie


La brucellose bovine est une maladie contagieuse qui est à l’origine de l’infertilité, de la perte de production de lait et de zoonoses, partout dans le monde. Une étude épidémiologique transversale a été réalisée sur 816 bovins laitiers (449 vaches) issus de 60 fermes laitières, dans le but de déterminer la séroprévalence de la  brucellose bovine et les facteurs de risque associés chez les bovins laitiers de certaines villes de l’Ouest de Shewa en Éthiopie. Des sérums ont été prélevés,   étudiés au moyen du test au rose bengale, et les sérums qui se sont révélés positifs ont fait l’objet d’un examen plus approfondi utilisant le test de fixation de  complément pour confirmer la séropositivité à la Brucella. Les données relatives aux facteurs de risque ont été obtenues à partir des dossiers et d’un questionnaire administré. L’association de la brucellose aux facteurs de risque a été analysée en utilisant le test de Chi-carré / méthode exacte de Fischer. Le résultat a montré une séroprévalence de 0,49% (4/816), 0,9% (4/449) et 3,3% (2/60) respectivement chez les bovins, les vaches seules et au niveau du troupeau. Parmi les facteurs de risque, la taille du troupeau (X2 = 4,24), les antécédents d’avortement (OR = 8,94) et la rétention des membranes foetales (OR = 8,39) ont montré une association significative (p <0,05). Les résultats de l’enquête par questionnaire ont révélé que 90% des répondants ne savaient rien de la brucellose et n’avaient pas d’enclos de vêlage pour leurs vaches et que 86,7% d’entre eux n’utilisaient aucune mesure de sécurité pendant la mise-bas et l’élimination du placenta après la mise-bas. Le taux de prévalence de la brucellose bovine dans la présente étude était faible;  cependant, le risque que constitue une seule vache porteuse pour la santé publique est élevé compte tenu du manque de sensibilisation et de l’application de mauvaises pratiques d’hygiène. Par conséquent, avec ce taux de prévalence, il est proposé de procéder au diagnostic et à l’élimination de vaches séropositives au niveau de la ferme et à la sensibilisation du public.

Mots-clés : brucellose, bovins laitiers, séroprévalence, facteur de risque, Ouest de Shewa




AJOL African Journals Online