PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Bulletin of Animal Health and Production in Africa

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Association of smallholder dairy farmers management and milking practices with bacterial quality of milk in Mbeya, Tanzania

H.F. Massawe, R.H. Mdegela, L.R. Kurwijila

Abstract


The study determine the association between some of managements and milking practices with bacterial counts in dairy herd among small holder dairy farmers of Mbeya and Mbozi districts of Mbeya, Tanzania. A cross-sectional study was  conducted with the aim of assessing housing structures, condition and management, milking procedure and milk handling in the study area. A total of 192 raw milk samples were collected from farmers herds with at least one lactating dairy cow. Samples were tested for total bacteria count (TBC), total coliform counts (TCC) and total staphylococcus counts (TSC) using standard procedures. All respondents practiced hand milking and 96.9% of the respondents washed hands before milking. About 57.8% of the respondents used same towel to dry the udder of all milking cows in the herd per milking time. Furthermore, 42.2% of the respondents used individual towel for drying udder and teat. None of the respondents used pre milking, post milking dipping or dry cow therapy. Milk from cows kept in barns made from concrete floor had (p<0.001) lower TBC and TSC. Frequency of cleaning of dairy barn (p<0.05) influenced the TBC, TCC and TSC. Lack of fore milking (p<0.05) associated with higher TBC. Furthermore, water source (p<0.05) influenced TBC and TCC. Milking practices which includes washing of hands, udder and teat, dry of teats using individual towel per cow and followed by fore milking yielded (p<0.05) lower bacterial count than other practices. Similarly, cow barns whose floors were made from concrete and cleaned twice or more daily had clean cow which produce milk with lower bacterial counts than cows kept on floors made from timber and soil. The results reveal the need for training farmers in good agricultural practices. This would contribute to achieving better quality milk, and ensure the sustainability of the sector in the study area.


Key words: Cow barn, fore milking, post milking, Total bacteria count, Total coliform counts, Total staphylococcus counts

 

Association entre les pratiques de gestion et de traite des petits producteurs laitiers et la qualite du lait sur le plan bacteriologique a Mbeya en Tanzanie



L’étude détermine l’association entre certaines pratiques de gestion et de traite et les numérations bactériennes dans le troupeau laitier des petits producteurs laitiers des districts de Mbeya et de Mbozi à Mbeya en Tanzanie. Une étude transversale a été menée dans le but d’évaluer les structures, l’état et la gestion des logements, la procédure de traite et la manipulation du lait dans la zone d’étude. Au total, 192 échantillons de lait cru ont été recueillis auprès de troupeaux d’éleveurs ayant au moins une vache laitière en lactation. Les échantillons ont été examinés pour déterminer la numération bactérienne totale (TBC), la numération totale de coliformes (TCC) et la numération totale de staphylocoques (TSC) en utilisant des procédures standard. Tous les répondants pratiquaient la traite manuelle et 96,9% des répondants se lavaient les mains avant la traite. Près de 57,8% des répondants utilisaient la même serviette pour sécher la mamelle de toutes les vaches laitières du troupeau par moment de traite. De plus, 42,2% des répondants utilisaient une serviette individuelle pour sécher la mamelle et le trayon. Aucun des répondants n’utilisait la thérapie de prétraite, de trempage post-traite ou de tarissement. Le lait des vaches gardées dans des étables avec plancher en béton avait (p <0,001) une TBC et une TSC plus faibles. La fréquence du nettoyage de l’étable des vaches laitières (p <0,05) a influé sur la TBC, la TCC et la TSC. L’absence de prétraite (p <0,05) était associée à une TBC plus élevée. De plus, la source d’eau (p <0,05) a influencé la TBC et la TCC. Les pratiques de traite comprenant le lavage des mains, des mamelles et des trayons, le séchage des trayons à l’aide d’une serviette  individuelle par vache et suivi de prétraite ont donné (p <0,05) une numération
bactérienne plus faible par rapport aux autres pratiques. De même, les vaches logées dans les étables dont les planchers étaient en béton et nettoyées deux fois ou plus par jour étaient propres et produisaient du lait dont la numération bactérienne était inférieure à celle des vaches gardées sur des planchers de bois
et de terre. Les résultats révèlent la nécessité de former les éleveurs aux bonnes pratiques d’élevage. Ceci contribuera à obtenir du lait de meilleure qualité et à assurer la durabilité du secteur dans la zone d’étude.


Mots-clés : étable à vaches, prétraite, post-traite, numération bactérienne totale, numération totale de coliformes, numération totale de staphylocoques





AJOL African Journals Online