Multiple Anthelmintic Resistance On A Sheep Farm In Kenya And Its Implication For Helminth Control

  • DW Gakuya
  • CJ Nganga
  • DN Karanja
  • JK Wabacha
  • MN Mutune

Abstract



The occurrence of anthelmintic resistance in gastrointestinal nematodes in sheep on a farm in Kabete, Kenya was investigated between October 2005 and March 2006 when an outbreak of acute and fatal helminthosis occurred despite the use of ivermectin in worm control. The efficacies of locally available anthelmintics, namely, ivermectin, levamisole, levamisole rafoxanide combination and albendazole were evaluated based on faecal egg count reduction percentages (FECR%), clinical manifestation of helminthosis and post-mortem worm count (WC). All drugs tested showed low efficacies with FECR% of 44.2%, 77.0%, 66.9% and 42.3% for ivermectin, levamisole, levamisole rafoxanide combination and albendazole respectively. During the test period, 18 clinical cases were observed out of which 10 died. The mean WC in the dead animals declined gradually from 8905 in the pre-treatment period to 1545, 1529, 618, and 111 following ivermectin, levamisole, levamisole rafoxanide combination and albendazole treatments respectively. Haemonchus contortus and Trichuris ovis were resistant to all drugs tested. Trichostrongylus species were resistant to ivermectin and levamisole, but susceptible to albendazole. This necessitated treatment of the entire flock with albendazole and movement to new pastures and pens. No clinical case of helminthosis or mortality was recorded one month after the movement. This study indicated presence of multiple anthelmintic resistance on the farm as reported elsewhere in the country. Based on these findings, it is necessary to educate farmers on adapting integrated approach to helminth control with appropriate use of anthelmintics.
Les cas de résistance anthelminthique chez les nématodes gastro-intestinaux dans une ferme ovine à Kabete au Kenya ont fait l\'objet d\'enquête entre octobre 2005 et mars 2006 lorsqu\'un foyer d\'helminthiase aigue et mortelle est apparu malgré l\'usage de l\'ivermectine pour le contrôle des vers. L\'efficacité des anthelminthiques disponibles sur place, à savoir : l\'ivermectine, le levamisole, l\'association levamisole/rafoxanide et l\'albendazole a été évaluée en tenant compte du taux de réduction du nombre d\'oeufs dans les fèces (% FECR), du signe clinique de l\'helminthiase et du nombre de vers à la nécropsie (NV). Tous les médicaments testés avaient une efficacité réduite avec des %FECR de 44,2% ; 77% ; 66,9% et 42,3% pour l\'ivermectine, le levamisole, l\'association levamisole/rafoxanide et l\'albendazole respectivement. Pendant la période de test, 18 cas cliniques ont été observés, parmi lesquels il y a eu dix morts. Le NV moyen chez les animaux morts baissait peu à peu, allant de 8905 avant le traitement à 1545, 1529, 618 et 111 après les traitements à l\'ivermectine, au levamisole, à l\'association levamisole/rafoxanide et à l\'albendazole respectivement. Haemonchus contortus et Trichuris ovis étaient résistants à tous les médicaments testés. Les espèces Trichostrongylus étaient résistantes à l\'ivermectine et au levamisole, mais sensibles à l\'albendazole, ce qui a rendu nécessaire le traitement de tout le troupeau à l\'albendazole et le déplacement vers de nouveaux pâturages et parcs à moutons. Aucun cas clinique d\'helminthiase ou de mortalité n\'a été enregistré un mois après le déplacement. Cette étude a montré la présence de résistance anthelminthique multiple sur la ferme comme signalé ailleurs dans le pays. A la lumière de ces conclusions, il est nécessaire de donner de l\'instruction aux éleveurs pour ce qui est de l\'adaptation de la méthode d\'approche intégrée au contrôle de l\'helminthe avec l\'usage judicieux des anthelminthiques.
Bulletin of Animal Health and Production in Africa Vol. 55 (4) 2007: pp. 226-230
Published
2008-06-27
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 0378-9721