PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Bulletin of Animal Health and Production in Africa

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Seroprevalence Study Of Bovine Brucellosis In Extensive Management System In Selected Sites Of Jimma Zone, Western Ethiopia

T Tolosa, F Regassa, K Belihu

Abstract




The prevalence of bovine brucellosis was measured in cross sectional study in Jimma zone, Western Ethiopia using Rose Bengal Plate Test (RBT) and CFT from October 2003 to April 2004. The study animals consisted of 1305 local breed found in extensive
system in five districts of in the zone. The overall individual animal prevalence and herd
prevalence of 0.77% and 2.9% were recorded in five districts, respectively. Higher
prevalences were observed in larger herd size (P< 0.001); older age groups were
affected more than younger animals (P<0.05) in the extensive management system. No
reactions were observed in male. Seropositivities of 8% were observed in animals with
previous history of abortion. The study demonstrates that the prevalence of brucellosis
in the area is low; however, there is probable risk of spread of the disease in the
unaffected cattle population since there are no precaution measures taken in the areas
that should have been practiced by farmers. Since the prevalence is below 2%, test
and slaughter with compensation payment to farmers is recommendable.
La prévalence de la brucellose bovine a été évaluée dans une étude transversale dans
la région de Jimma à l\'ouest de l\'Ethiopie à l\'aide des tests RBT et CFT pendant la période
octobre 2003 - avril 2004. Les animaux utilisés pour l\'étude étaient composés de 1305
bovins de race locale en élevage extensif dans cinq districts de la région. Une prévalence
globale par animal et une prévalence chez le troupeau de 0,77 % et 2,9 % respectivement
ont été enregistrées dans cinq districts. De plus fortes prévalences ont été observées
chez le troupeau plus grand (P< 0,001) ; les groupes d\'animaux plus âgés étaient plus
affectés que ceux plus jeunes (P< 0,05) dans un système d\'élevage extensif. Aucune
réaction n\'a été enregistrée chez les mâles. Une séropositivité de 8 % a été constatée
chez les animaux qui avaient avorté auparavant. L\'étude montre que la prévalence de la
brucellose dans la région est faible ; toutefois, il y a un risque probable de propagation
de la maladie chez la population de bétail non affectée puisqu\' aucune mesure de
protection n\'a été prise par les éleveurs dans les régions où ils auraient dû le faire.
Comme la prévalence est inférieure à 2 %, le test et l\'abattage sont recommandés contre
versement d\'une compensation aux éleveurs.
Bulletin of Animal Health and Production in Africa Vol. 56 (1) 2008: pp. 25-37



http://dx.doi.org/10.4314/bahpa.v56i1.32823
AJOL African Journals Online