PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Bulletin of Animal Health and Production in Africa

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Seroprevalence of Infectious Bursal Disease in Backyard Chickens of North West Ethiopia

A Surafel, M Wassie

Abstract


A cross sectional study was conducted in North Gondar and West Gojjam Administrative Zones from November 2009 to June 2010 to determine the seroprevalence of infectious bursal disease by using I-ELISA (Indirect enzyme linked immunosorbent assay) test. A total of 400 chickens raised in the back yard production system, 200 from each study area, were randomly selected and examined for the presence of anti-IBD (anti-infectious bursal disease) antibody. Anti-IBD antibody was detected from 294 chickens and this gives an overall seroprevalence of 73.5% (294/400) for the entire study area, where the higher 75% (150/200) and the lower 72% (144/200) was recorded from samples collected in West Gojjam and North Gondar, respectively. Even though, place of origin and sex was considered as potential risk factors, the study result shows that variation in place of origin and sex of chickens did not have significant influence on the occurrence of IBD. Generally, the higher prevalence (73.5%) reported in this study indicates that the infection is widely distributed and one of the potential threat for poultry production in the study areas. Therefore, further studies on the identification of serotype(s) should be initiated to enhance the control of the disease in the study area.

Une étude transversale a été menée dans les zones administratives de Gondar Nord et Godjam Ouest, de novembre 2009 à juin 2010, dans le but d’y déterminer la séroprévalence de la bursite infectieuse en utilisant l’épreuve I-ELISA (épreuve immuno-enzymatique indirecte). Au total, 400 poulets de basse-cour, dont 200 de chaque zone d’étude, ont été choisis de façon aléatoire et examinés en vue de rechercher la présence d’anticorps anti-BI (anti bursite infectieuse). L’anticorps anti-BI a été détecté chez 294 poulets, ce qui représente une séroprévalence globale de 73,5% (294/400) pour la zone d’étude, où des taux supérieurs de 75% (150/200) et inférieurs de 72% (144/200) ont été enregistrés respectivement pour les échantillons prélevés dans Godjam Ouest et dans Gondar Nord. Même si le lieu d’origine et le sexe étaient considérés comme des facteurs de risque potentiels, le résultat de l’étude montre que la variation du lieu d’origine et du sexe des poulets n’a pas d’influence significative sur la présence de la bursite infectieuse. En général, la forte prévalence (73,5%) rapportée dans cette étude est une indication que l’infection est largement répandue et constitue l’une des menaces potentielles à la production de volailles dans les zones d’étude. Par conséquent, il faudrait lancer des études approfondies sur l’identification du (des) sérotype(s) afin d’améliorer le contrôle de la maladie dans la zone d’étude.

Mots-clés: arrière-cour; ELISA indirecte; bursite infectieuse; Gondar Nord; séroprevalence; Gojjam Ouest




AJOL African Journals Online