PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Clinics in Mother and Child Health

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Le devenir materno-foetal chez les femmes eclamptiques accouchees par cesarienne ou par voie basse des trois hopitauxt tertiaires a yaounde.

R E Mbu, Dempouo, P N Nana, R N Tonye, S Ako, N T Eteki, R I Leke

Abstract




Dans une étude descriptive transversale réalisée d'octobre 2004 en novembre 2005 dans quatre maternités de niveau 3 de la ville de Yaoundé (Cameroun), nous avons décrit les aspects épidémiologiques, cliniques et pronostiques de l'éclampsie et
comparé les différentes options du traitement obstétrical en vue d'une meilleure codification des indications thérapeutiques. L'incidence de l'éclampsie était de 0,92 pour 100 grossesses à la hauteur de 39% en intra-partum et 32% en anté-partum, 29%
en post-partum. Le pic de l'éclampsie de post-partum se situait au jour de l'accouchement et il existait une légère recrudescence au-delà du sixième jour. Le profil épidémiologique de la femme éclamptique dans notre série était celui d'une jeune (65% de moins de 25 ans) primipare (57%), nullipare (75%), aux conditions socio-économiques modestes (55% de ménagères, 34% d'étudiantes/élèves), ayant un suivi prénatal médiocre (50% de moins de 4 consultations prénataux (CPN ), 10% d'absence de CPN réalisé pour la plupart à la base de la périphérie sanitaire (68%). Elle était référée dans 49% dans un tableau clinique
marqué par une pression artérielle diastolique (PAD) particulièrement sévère (> 110mmHg) dans 46% des cas et modérée dans 30% des cas, des oedèmes présents dans 62% des cas et un score de Bishop volontiers défavorable (72%). L'accouchement se faisait par voie haute chez 28% d'entre elles. Les enfants à terme nés de telles femmes étaient plus souvent eutrophiques qu'hypotrophes (20%) ; 38% d'entre eux étaient transférés en néonatalogie. Les complications maternelles les plus fréquentes dans notre échantillon étaient l'atteinte rénale (36%) et la coagulopathie (31%). La fréquence de décès maternel était importante, 12%. La létalité foetale était significative, 320 pour 1000 naissances. La césarienne semblait relativement réduire la morbidité maternelle, la mortalité maternelle et la mortalité périnatale, bien qu'on ne retrouvait pour aucune de ces variables une différence statistiquement significative. Ainsi, la césarienne semblait présenter un bénéfice relatif par rapport à l'accouchement naturel, lequel bénéfice devrait être étayer par une étude randomisée.

Through a cross sectional comparative study that was carried out from October 1, 2004 to November 30, 2005, the epidemiology and prognosis of eclampsia was compared in the different types of obstetrical treatments received in three tertiary hospitals in Yaounde. The incidence of eclampsia was 0.92%. In 32% of cases eclampsia occurred pre-partum, 39% were cases of intra partum eclampsia and 29% were cases of post-partum eclampsia. The peak of post-partum eclampsia was during the first day
and there was a slight increase after the sixth day. The women who had eclampsia were young (65% were less than 25 years), primiparous (57%), nulliparous (75). They were of low socio-economic status and prenatal care was poor (50% had less than 4 antenatal consultations, while 10% didn't have prenatal care). They were followed up mostly in health centres (68%), from where they were referred (65% of referrals). The disease was often associated with significantly elevated diastolic blood pressure values greater than 110mmHg (46%), oedema (62%) and a poor Bishop's score (72%). 28% of them underwent
caesarean section. 20% of the children born to eclamptic mothers were of low birth weight and 40% were premature; 38% were transferred to the neonatology unit. The most common major maternal complications were renal impairment (36%) and coagulopathy (31%). The frequency of maternal deaths was 12% and the perinatal mortality was 320 per 1000 births. Caesarean delivery appeared to step down maternal morbidity, maternal and perinatal mortality even though there was no statistically significant difference in the modes of delivery. Thus, caesarean delivery seemed to confer some benefit to the mother and the
neonate.

Keywords: Eclampsie - Césarienne - Accouchement naturel - Pronostic.

Clinics in Mother and Child Health Vol. 3(2) 2006: pp. 555-562



AJOL African Journals Online